PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Affaire Merah: Sarkozy évoque des victimes «d'apparence musulmane»

Slate.fr, mis à jour le 26.03.2012 à 10 h 48

Nicolas Sarkozy sur France Info, le lundi 26 mars 2012.

Nicolas Sarkozy sur France Info, le lundi 26 mars 2012.

NICOLAS SARKOZY, INVITÉ DE FRANCE INFO LUNDI 26 MARS, s’est exprimé sur les tueries de Toulouse et Montauban en évoquant des victimes «d’apparence musulmane»:

«Les amalgames n’ont aucun sens. Je rappelle que deux de nos soldats étaient… comment dire… musulmans, en tout cas d’apparence puisque l’un était catholique, mais d’apparence, comme l’on dit de la diversité visible. Et ça serait particulièrement odieux cet amalgame parce que deux Français musulmans ont été assassinés, parce que soldats, par Merah.»

Nicolas Sarkozy faisait référence à Abel Chennouf, un des trois militaires abattus à Montauban le 15 mars par Mohamed Merah (le troisième étant toujours hospitalisé, entre la vie et la mort). La messe d’enterrement de ce caporal de 25 ans du 17e RGP de Montauban, de confession catholique, a été célébrée mercredi 21 mars par l’évêque de Montauban et il a enterré jeudi dans le Gard.

Mohamed Legouad, 23 ans, soldat de 1re classe, lui aussi du 17e RGP de Montauban, a été inhumé jeudi à Meyzieu (Rhône) après un hommage rendu à la Grande Mosquée de Lyon. Le recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, avait alors précisé qu’il était «un soldat mort pour la France, pas un musulman en France».

La troisième victime militaire de Mohamed Merah, Imad Ibn Ziaten, maréchal des logis de 30 ans du 1er RTP de Francazal (Haute-Garonne), tué le 11 mars à Toulouse, a été enterré dimanche à M’diq (Maroc) après une cérémonie funèbre vendredi dans une mosquée près de Rouen.

Avant d’être abattu jeudi par les policiers du Raid lors de l’assaut de l’appartement dans lequel il était retranché, Mohamed Merah avait également reconnu debant les autorités les meurtres de quatre Franco-Israéliens de confession juive, un professeur, ses deux fils et une petite fille, devant le collège juif Ozar-Hatorah de Toulouse, le 19 mars.

Nicolas Sarkozy a également, comme l'explique Le Monde, réagi aux propos de Marine Le Pen, qui dimanche, s'était interrogée sur le lien entre immigration et tueries de Toulouse et Montauban:

«Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, qui chaque jour arrivent en France remplis d'immigrés? [...] Combien de Mohamed Merah parmi les enfants de ces immigrés non assimilés?»

 «Dès qu'il y quelque chose d'outrancier à dire, on peut compter sur Marine Le Pen», a réagi le président-candidat.  

«Dire immigration égale Mohamed Merah qui est né en France, cela n'a aucun sens.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte