Monde

Mohamed Merah à des journées islamistes en Espagne?

Temps de lecture : 2 min

Le quotidien espagnol ABC rapporte que Mohamed Merah, tué jeudi 22 par le Raid et auteur revendiqué des tueries de Toulouse, aurait été repéré lors d'un contrôle routier à la Jonquera, ville frontalière avec la France, probablement en 2007 ou 2008 alors qu'il regagnait la France selon le service d'information de la Garde civile espagnole et le porte-parole du ministère de l'Intérieur espagnol.

Mohamed Merah aurait alors affirmé être venu «en vacances». Il se serait en fait rendu en Catalogne pour assister à des «journées de formation islamistes», peut-être dans une mosquée de la ville de Torredembarra ou de Reus.

Âgé de 20 ans à l'époque, Mohamed Merah n'avait pas inquiété les autorités espagnoles. D'après elles, il n'y avait pas matière à enquêter car rien n'indiquait que l'homme fréquentait les milieux radicaux ou qu'il s'adonnait à des activités pouvant dériver en «activités terroristes».

Il est possible que Mohamed Merah ait effectué un autre voyage en Espagne, toujours en Catalogne, à Gérone, en 2011, toujours selon le site du quotidien espagnol ABC, publié le 21 mars.

Selon les informations depuis collectées sur son parcours, le 8 août 2011, les autorités pakistanaises lui ont délivré un visa touristique d’un mois. Puis, fin 2011, il a été convoqué par le service régional du renseignement intérieur de Toulouse pour s'expliquer sur ses séjours en Afghanistan et au Pakistan. Il avait expliqué, «force photos à l'appui, qu'il avait fait un voyage touristique».

Newsletters

Le braconnage peut modifier l’ADN des animaux

Le braconnage peut modifier l’ADN des animaux

Les éléphants sans défenses sont plus nombreux là où ils sont chassés.

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Walmart a immédiatement rappelé toutes les bouteilles vendues.

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

En Colombie, 80 hippopotames vivent en liberté depuis la mort du baron de la drogue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio