PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 68: l'Identité nationale selon Ségolène Royal

Aurélia Morvan, mis à jour le 23.03.2012 à 18 h 13

Ségolène Royal au meeting de Marseille le 22 mars 2007. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Ségolène Royal au meeting de Marseille le 22 mars 2007. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

22 MARS 2007. SÉGOLÈNE ROYAL S'AVENTURE CE SOIR-LÀ sur la question de l'identité nationale devant 8.000 personnes lors d'un meeting à Marseille.

«L'identité nationale n'est pas le monopole de je ne sais quel courant de l'extrême droite.»

Ségolène Royal affirme que tous les Français devraient connaître l'hymne national qui est «le chant de la lutte contre toutes les forces de la tyrannie, c'est le chant du peuple qui s'est levé contre toute les forces de l'Ancien Régime».

La candidate du PS souhaite également que le drapeau tricolore soit présent dans le domicile de chaque Français:

«Il faut reconquérir les symboles de la nation et, en même temps, ne pas se laisser enfermer dans un dévoiement de l'identité nationale.»

Au sujet de son rival Nicolas Sarkozy, qui vient de proposer la création d'un ministère de l'Identité nationale, Ségolène Royal demande à ses partisans de «montrer l'exemple» en ne le sifflant pas:

«Pas de “Ouh” dans nos réunions publiques parce que les Français attendent un débat sur le fond.»

 

Aurélia Morvan
Aurélia Morvan (48 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte