PresidentielleDirect LiveFrance

Jean-Jacques Urvoas s'interroge sur l'action du Raid à Toulouse puis s'excuse

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 26.03.2012 à 9 h 57

ALORS QUE LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR CLAUDE GUÉANT a annoncé vers midi, jeudi 22 mars, la mort de Mohamed Merah, le suspect des tueries qui ont fait sept morts à Toulouse et Montauban, la polémique règne déjà entre la gauche et la droite sur l’action du Raid.

En cause, un tweet posté par le député du Finistère et spécialiste des questions de sécurité au PS Jean-Jacques Urvoas à 11h11, dans lequel il s’interrogeait:

«Si je comprends bien le RAID n'est donc pas capable en 30h d'aller chercher un individu seul dans un appartement?»

Joint par Slate.fr, le député a expliqué qu’il ne ferait «pas de commentaire» sur l’assaut du Raid intervenu peu après. Concernant ses propos sur Twitter, il a affirmé avoir fait un simple «tweet interrogatif» et a affirmé: «Quand je ne connais pas les faits, je n’exprime pas de jugement.»

Le député s'est ensuite excusé vers 13 heures dans plusieurs tweets, affirmant que son tweet initial était «malvenu et inadapté au contexte» et rendant hommage aux membres du Raid. 

Cité par l’AFP, le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti avait immédiatement dénoncé le tweet de son collègue: «Alors que les hommes du Raid risquent leur vie en ce moment, le parti socialiste les attaque, c'est purement scandaleux», avait-il affirmé, pointant une mise en cause «honteuse, indigne et grotesque».

Dans une brève allocution prononcée depuis son QG parisien, François Hollande s'est lui dit soulagé de la fin d'une «insupportable angoisse» et a salué le travail des policiers du Raid, leur «courage» et leur «détermination».

Interrogé par l’AFP, Me Christian Etelin, l’avocat de longue date du suspect, a estimé que «sa mort [était] le résultat logique de la stratégie adoptée»: «On l'a enfermé de plus en plus radicalement dans son autisme, dans sa coupure d'avec la réalité, rien n'a été fait pour l'aider à rétablir un lien, un dialogue», a-t-il affirmé, considérant que la stratégie utilisée «ne pouvait aboutir qu'à le faire se diriger tout droit vers le jusqu'au-boutisme et à vouloir mourir les armes à la main».

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (942 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte