FranceDirect Live

Mohammed Merah serait arrivé au Pakistan en 2010 avec un visa

Slate.fr, mis à jour le 21.03.2012 à 18 h 37

Selon nos sources au Pakistan, Mohammed Merah (parfois orthographié Mohamed Merah), principal suspect dans les tueries de Toulouse et Montauban, est arrivé au Pakistan courant 2010 avec un visa en bonne et due forme. Il a été brièvement arrêté à Kandahar en novembre 2010 et le NDS (les services afghans) l'a interrogé et prévenu l'ambassade de France à Kaboul. Mohammed Merah est sorti du Pakistan fin 2011, mais ce qu'il a fait entre temps reste flou.

Dans la matinée, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a expliqué que Mohammed Merah avait «des attaches avec des personnes qui se réclament du salafisme et du jihadisme», que «sa radicalisation» s’est «affermie sans doute lors de deux voyages, l’un en Afghanistan et l’autre au Pakistan». 

Mohammed Merah aurait effectué «des séjours en Afghanistan et au Pakistan par le passé» selon le ministre de l'Intérieur, et une source proche de l'enquête a indiqué qu’il a été arrêté à Kandahar en Afghanistan fin 2010 pour des faits de droit commun. Les autorités afghanes auraient alors prévenu la police française, qui a rajouté son nom à partir de cette date dans les fichiers des renseignements.

Selon l'agence Reuters, citée par le Monde, le directeur de la prison afghane de Kandahar, Ghulam Faruq, affirme que Mohammed Merah avait été condamné en décembre 2007 à une peine de trois ans de prison, pour avoir posé des bombes dans cette région du sud de l'Afghanistan.

Toujours d'après Reuters, il se serait ensuite échappé en juin 2008, lors d'une attaque du centre pénitentiaire par les talibans. «Près d'un millier de prisonniers, dont une moitié de talibans, avaient alors pris la fuite.»

Pourtant, ce mercredi, le compte Twitter officiel du gouvernement de Kandahar annonçait que le «tireur de Toulouse» pourrait être un homonyme. «Aucun citoyen Français nommé Mohammad Merah n'a jamais été détenu dans la province de Kandahar», était-il écrit sur le compte Twitter.

C.P. avec Françoise Chipaux

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte