Direct LiveFrance

Tuerie de Toulouse: les éléments de portrait du tueur

Mathieu Perisse, mis à jour le 20.03.2012 à 19 h 08

François Molins, procureur de la République de Paris, en charge de l'enquête sur les tueries de Toulouse et de Montauban, 20 mars. REUTERS/ Benoit Tessier

François Molins, procureur de la République de Paris, en charge de l'enquête sur les tueries de Toulouse et de Montauban, 20 mars. REUTERS/ Benoit Tessier

«NOUS SOMMES FACE À UN INDIVIDU EXTRÊMEMENT DÉTERMINÉ, qui se sent traqué et peut repasser à l'acte», a expliqué François Molins, le procureur de la République de Paris en charge de l’enquête, lors d’une conférence de presse retransmise entre autres par I-Télé.

Mais la police ne semble pas posséder beaucoup d’éléments sur l’auteur des tueries de Toulouse et de Montauban. Voici tout de même ce que l’on peut déduire des informations et des témoignages récoltés sur le(s) tueur(s) (lors de sa conférence de presse, le procureur s'est refusé à parler d'un seul et même individu).

Il tue de sang-froid

Enquêteurs et journalistes insistent sur le «sang-froid» avec lequel l’individu tue ses cibles. Tous les témoignages décrivent une personne méthodique, calme, qui prend le temps de recharger son arme à Montauban, ou de sortir un deuxième pistolet lorsque le premier s’enraye à Toulouse.

Les sept meurtres ont été commis méthodiquement. Toutes les victimes ont été tuées «à bout touchant», a déclaré François Molins, le procureur de la République de Paris, en charge de l’enquête. Une brutalité et un mode opératoire extrêmement maîtrisé qui constituent peut-être la caractéristique principale du meurtrier.

Une habitude des armes à feu

La facilité avec laquelle il recharge son arme, vise et abat ses victimes permet de supposer que le criminel «est peut-être un ancien militaire, un habitué d'un club de tir ou quelqu'un qui a l'habitude de manipuler des armes», affirme une source judiciaire à l’AFP, relayé par France TV.

En revanche, le fait qu’il se serve d’un pistolet semi-automatique de calibre 11,43 ne permet pas de mieux connaître le tueur. En effet ce type d’arme est l’un des plus répandus en France. On la retrouve aussi bien dans les clubs de tir que dans le milieu du banditisme.

Un amateur de sports extrêmes?

Un nouvel indice a été relevé mardi matin: le tueur porterait une caméra attachée sur sa poitrine. Claude Guéant avait confirmé mardi matin que cet «indice» avait «été signalé», avant que le procureur de la République ne rappelle à 17h qu’il ne s’agissait pour l’instant que d’une «hypothèse».

Cet appareil est utilisé essentiellement par les parachutistes et les amateurs de sports extrêmes en général. Les adeptes de moto-cross par exemple, s’en servent ainsi pour filmer leurs parcours. Un équipement plutôt spécifique, peu connu du grand public, qui coûte environ 200 euros, d’après le site de GoPro, une des marques référence dans ce domaine.

Un bon conducteur

L’auteur des crimes utilise un scooter Yamaha T Max 530. Il s’agit d’une «grosse cylindrée», d'après le procureur, qu’affectionnent tout particulièrement les braqueurs, rappelait-on sur Slate.fr. Ce scooter permet en effet d’atteindre une grande vitesse tout en pouvant se faufiler dans la circulation. La capacité du tueur à prendre la fuite très rapidement après avoir abattu ses victimes démontre une certaine habilité à conduire.

Un tatouage sur le visage?

Interviewée par I-Télé, une habitante de Montauban affirme avoir croisé «le regard froid, d’une lucidité effrayante» du motard juste après l’assassinat de trois militaires jeudi 15 mars. Elle aurait discerné «un tatouage de signes chinois ou japonais» sur sa joue gauche et le décrit comme étant «de taille moyenne, un mètre soixante-dix environ et assez corpulent».

Le procureur n'a pas fait mention d'un éventuel tatouage et cette déclaration, ainsi que les autres témoignages, sont pour l'instant utilisés avec beaucoup de précautions par les enquêteurs. François Molins a cependant fait état d’une personne «à la silhouette plutôt fine, d’environ un mètre soixante-quinze».

M. P.

Mathieu Perisse
Mathieu Perisse (47 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte