France

Tuerie de Toulouse: les militaires néo-nazis mis hors de cause

Temps de lecture : 2 min

LES TROIS MILITAIRES FRANÇAIS RENVOYÉS DE LEUR RÉGIMENT EN 2008 POUR ACTIVITÉS NÉO-NAZIES, et qui étaient considérés comme suspects dans les tueries perpétrées à Toulouse et Montauban, ont été mis hors de cause selon l'agence Reuters, reprise par le site du Nouvel Observateur.

«Deux d'entre eux ont été entendus cette nuit par les enquêteurs et mis hors de cause», a déclaré la source à Reuters. «Le troisième avait été entendu la semaine dernière et déjà mis hors de cause après la fusillade qui a coûté la vie à trois parachutistes d'origine maghrébine.»

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters