Direct LiveFrance

Fusillades: une piste néonazie étudiée?

Slate.fr, mis à jour le 19.03.2012 à 18 h 25

LA PISTE D'ANCIENS MILITAIRES FRANCAIS, proches de mouvements néonazis qui avaient été renvoyés de l'armée, est suivie de près, selon Le Point.

Selon le procureur de la République Michel Valet, des éléments accréditent l'hypothèse que l'homme responsable de la tuerie dans un collège juif de Toulouse, lundi matin, serait le même que l'assassin de trois militaires, la semaine dernière, à Toulouse et à Montauban. 

Selon le site de l'hebdoimadaire, cet homme pourrait faire partie du groupe de trois individus qui, en 2008, avaient été renvoyés de l'armée après qu'ils avaient reconnu être proches de mouvements néonazis. Le site poursuit:

«Le portrait type de ces sinistres personnages correspond aux maigres signalements dont disposent les enquêteurs pour identifier le tueur fou de Toulouse: tout en muscle, tatoué et vêtu de noir. "Plusieurs soldats ont des tatouages particulièrement explicites", avait à l'époque affirmé leur accusateur...»

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte