France / Politique

Villepin n'aura probablement pas ses 500 signatures

Temps de lecture : 2 min

Dominique de Villepin en conférence de presse, le 13 décembre 2011 à Paris. REUTERS/Charles Platiau.
Dominique de Villepin en conférence de presse, le 13 décembre 2011 à Paris. REUTERS/Charles Platiau.

ALORS QUE LA DATE LIMITE DE DÉPÔT DES 500 SIGNATURES AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL EST FIXÉE AU VENDREDI 16 MARS 18 HEURES, Dominique de Villepin, invité du journal télévisé de France 2 jeudi soir, a annoncé que sauf «miracle républicain» il ne pourrait sans doute pas se présenter. La faute à une «République des partis» dans laquelle il n'a pas sa place selon lui.

Avec environ 460 signatures, Corinne Lepage (Cap21) pourrait se retrouver dans la même situation. Après avoir diffusé son numéro de téléphone portable sur Twitter, elle a lancé jeudi un ultime appel aux élus, «l'appel aux 40», dans l'espoir de réunir les signatures manquantes avant la date butoir.

Mardi, Nicolas Miguet annonçait lui 407 parrainages. Vendredi matin, Carl Lang a lui renoncé alors qu'il plafonnait à 447 parrainages.

Dix candidats sont pour l'instant assurés d'avoir un bulletin à leur nom de 22 avril: il s'agit de Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, François Hollande, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, François Bayrou, Philippe Poutou, Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Cheminade et Nathalie Arthaud.

La liste définitive des candidats sera publiée lundi à 17h30 par le Conseil.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters