PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Marine Le Pen se voit comme la «dissidente» de la campagne

Slate.fr, mis à jour le 15.03.2012 à 18 h 43

Marine Le Pen le 19 décembre 2010. REUTERS/Pascal Rossignol

Marine Le Pen le 19 décembre 2010. REUTERS/Pascal Rossignol

DANS UNE INTERVIEW À PARAÎTRE SAMEDI 17 MARS dans le Figaro Magazine, Marine Le Pen confirme qu'elle ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour.

«Je ne peux pas faire cela, parce que je suis en résistance contre le système.»

Après avoir qualifié Jean-Luc Mélenchon de «communiste virulent» et François Bayrou d'«européiste, partisan du libre-échange», Marine Le Pen se pose en «dissidente» de la campagne:

«Je vois bien que je dérange le système en place, qui s'accommode assez bien de l'alternance entre la droite et la gauche, entre la gauche et la droite. Comment voulez-vous qu'une dissidente puisse appeler à faire voter pour un des deux du système? Ils mèneront tous les deux vers l'esclavage et la désespérance.»

 

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte