PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Sarkozy et (les) Le Pen, une comparaison qui n'est pas nouvelle

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 14.03.2012 à 18 h 38

Nicolas Sarkozy - Meeting in Toulouse for the 2007 french presidential election / Guillaume Paumier via Flickr CC Licence By

Nicolas Sarkozy - Meeting in Toulouse for the 2007 french presidential election / Guillaume Paumier via Flickr CC Licence By

LE CONSERVATEUR WALL STREET JOURNAL s’est invité mardi 13 mars dans la campagne française, avec un édito très remarqué et très commenté dont titre choc annonce la virulence: «Nicolas Le Pen». Le lendemain, l’ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt se demande «qui est en fait le candidat de l’extrême droite.» Ajoutant, plus explicite: «Est-ce que c’est Le Pen ou est-ce que c’est Sarkozy?»

La nouveauté de ces critiques? Elles viennent de l’étranger. Car à l’intérieur de nos frontières (nul message crypté), la comparaison est ancienne.

En 2005, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, se glisse à merveille dans le costume de premier flic de France. Il en fait beaucoup. Beaucoup trop? Act Up Paris s’inquiète alors pour les droits des sans-papiers et étrangers malades du sida, et juge que «cet homme, avec le parti qu’il dirige et entraîne vers le pire, est dangereux.» L'affiche de l'association habituée des coups médiatiques fait scandale: un portrait en noir et blanc de Nicolas Sarkozy encadré de «Votez Le Pen». A la suite de poursuites judiciaires pour contrefaçon, Act Up retire l’image de son site Internet.

Une fois élu, Nicolas Sarkozy sera régulièrement comparé au parti des Le Pen et à l'extrême droite française. Dans sa revue de presse des hebdomadaires du 1er avril 2007, RFI notait un article de Politis qui «décortique “l'idéologie Sarkozy [...] On le compare à Le Pen, à Poujade, au général Boulanger, à Berlusconi.”»

La même année, le philosophe maoïste Alain Badiou frappe encore plus fort et saute la case Le Pen avec son «pétainisme transcendental» pour caractériser la présidence de Nicolas Sarkozy, dans un petit pamphlet qui connaît un beau succès à l'époque, De quoi Sarkozy est-il le nom?

Si la plupart des observateurs voit dans le grand débat sur l'Identité nationale une stigmatisation de l'islam qui ne dit pas son nom, c'est le discours de Grenoble qui, un an plus tard, rend évidente la droitisation entamée par le président aux yeux de beaucoup. Le président «fait du Le Pen light», dira le socialiste Pierre Moscovici à propos notamment de la proposition sur la déchéance de nationalité.

Si les comparaisons de personne à personne sont moins nombreuses que les discours qui notent les similitudes croissantes entre les propositions de l'UMP et celles défendues par le parti de Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy le doit peut-être au rôle tampon de son ministre de l'Intéreur, Claude Guéant, dont les déclarations focalisent l'attention et concentrent les ripostes. Ainsi Olivier Besançenot jugeait le 3 mars sur RTL que «Claude Guéant est en train de lire un prompteur écrit par Marine Le Pen».

Jean-François Copé aussi

Jean-François Copé s'est dit «indigné» de la comparaison du Belge Guy Verhofstadt... Une indignation surprenante pour le secrétaire général de l'UMP qui notait «une proximité troublante» lors de la primaire PS entre les idées d'Arnaud Montebourg et celles de Marine Le Pen.

«Décréter que la France désormais sera une île, qu'on pourra fermer ses frontières, ben écoutez je ne connais qu'une seule personne qui dit être proche de cette idée, c'est Mme Le Pen.»

Quand en juin 2010 Ségolène Royal évoque «un système Sarkozy corrompu», Jean-François Copé réplique en affirmant que «cela rappelle les propos haineux de Marine Le Pen».

En 2008, le même Jean-François Copé estimait qu'Olivier Besançenot était «en train d'utiliser la même stratégie que Jean-Marie Le Pen à l'extrême droite il y a 20 ans». «Je ne suis pas un fana des phrases agressives, j'ai même horreur de ça», rappelait cependant Copé dans la même interview...

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte