France / Politique

2007 dans le rétro, épisode 60: Jean-Marie Le Pen a ses 500 signatures

Temps de lecture : 2 min

14 mars 2007. JEAN-MARIE LE PEN A DÉPOSÉ au Conseil constitutionnel à 17h30, les 500 parrainages requis pour pouvoir être candidat à la présidentielle.

La «dramatisation» aura porté ses fruits, selon France 2. A deux jours de la fin de la course aux signatures, sur les 46 candidats initialement déclarés, Jean-Marie Le Pen est le septième à officialiser sa candidature: «formalité nécessaire», selon lui:

«Maintenant, je vais pouvoir lancer ma campagne.»

Jean-Marie Le Pen, qui a eu du mal à réunir ses soutiens, parle d'une «opération délibérée de sabotage» à son encontre, d'un «complot» pour lui mettre des battons dans les roues. Un obstacle récurrent qui l'avait d'ailleurs empêché de se présenter en 1981, faute de parrainages.

Cinq ans après, le 13 mars 2012, sa fille Marine Le Pen affirme avoir son quota de parrainage. Elle avait lancé un appel aux «maires courageux» et demandé l'anonymat de ceux qui apportent leur soutien à un candidat à l'élection présidentielle, gage d'une plus grande équité entre le FN et les autres partis politiques selon elle.

Photo: Jean-Marie Le Pen devant le Conseil constitutionnel le 14 mars 2007. REUTERS/Charles Platiau

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters