« article précédent

article suivant »

Carla Bruni-Sarkozy a eu peur que Nicolas Sarkozy «meure» de surmenage

INVITEE, JEUDI 8 MARS, DE L’EMISSION C A VOUS SUR France 5, Carla Bruni-Sarkozy a fait part de ses craintes pour la santé et le rythme de travail de son mari:

«J’ai peur pour lui, j’ai un peu peur pour lui, j’ai peur pour sa santé. Ca paraît bête mais parce qu’il se donne tellement à fond, il ne se ménage pas du tout, il a un sens du devoir inimaginable Nicolas. Il a un sens du devoir qu’il emmène à la maison le soir, qui est tout le temps là. Il n’arrête jamais, il ne coupe jamais. Il travaille tout le temps, il travaille tout le temps. Il travaille, je sais pas, vingt heures par jour, donc j’ai eu peur… qu’il meure ! [rires] Tout d’un coup, qu’il tire trop sur la corde. C’est inhérent à la fonction mais tout le monde ne l’a pas fait comme ça et tout le monde ne le fera pas comme ça, peut-être.»

La première dame de France a également estimé avoir fait «beaucoup d’erreurs» mais avoir évité «la boulette magistrale» et a dénoncé l’attitude des médias: «Ils sont très à charge contre mon mari... Vous en connaissez, vous, des journalistes qui sont pour mon mari ou même juste neutres?» «La liberté de la presse, c'est ça. Et même si j'en fait les frais, il vaut quand même mieux ça que de vivre dans une dictature», a-t-elle néanmoins tempéré.

Comme nous le notions jeudi, Nicolas Sarkozy souligne régulièrement les difficultés de la fonction ou du métier présidentiel. Mercredi, le président-candidat a par exemple lâché, durant l’émission Des paroles et des actes:

«Ce n’est pas si facile, quand on n’a pas été Président, on n’imagine pas ce que c’est.»

L’épouse du candidat UMP est très présente dans sa campagne. Le 19 février, elle était ainsi à Marseille pour son deuxième meeting et expliquait avoir trouvé son discours «très émouvant et merveilleux». Mardi soir, elle était présente en coulisses durant Des paroles et des actes: selon Le Monde, elle a notamment ironisé sur la presse («Les journalistes sont tous des Pinocchio») et, quand son mari a été interrogé sur la soirée du Fouquet’s et son séjour sur le yacht de Vincent Bolloré, a lâché «Nous sommes des gens modestes». Une déclaration qui lui a valu de nombreuses railleries sur Twitter.

Photo: Carla Bruni-Sarkozy lors de l'émission C à vous, le jeudi 8 mars 2012.

5 réactions

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte