PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Sarkozy veut réduire le nombre de parlementaires de 10% à 15%

Grégoire Fleurot, mis à jour le 08.03.2012 à 15 h 46

Il n'est pas le premier à faire une telle proposition.

APRÈS AVOIR ANNONCÉ lors de son discours de Marseille, le 19 février, l'instauration d'une dose de proportionnelle et la réduction du nombre de parlementaires, Nicolas Sarkozy a précisé ses intentions sur ce sujet, jeudi 8 mars, en déclarant qu’il réduirait de 10% à 15% le nombre de députés et sénateurs s'il est réélu président:

«J'ai proposé la diminution du nombre de parlementaires parce que je considère que chacun doit faire un effort. Je dis entre 10 et 15% de parlementaires en moins, Sénat et Assemblée nationale.»

Il n’est pas le premier à proposer une telle mesure. Marine Le Pen a aussi proposé de réduire le nombre de députés après les législatives de 2012.

En novembre dernier déjà, Joseph Thouvenel, vice-président du syndicat CFTC, proposait de diminuer de presque moitié le nombre de députés (de 577 actuellement à 300) dans le cadre du plan de rigueur du gouvernement. Une solution qui rapporterait selon lui 277 millions d’euros par an.

Peut-on vraiment calculer le coût d’un député? Peut-on vraiment réduire leur nombre? Et si oui, doit-on le faire? Nous répondions à ces questions dans un article du 21 décembre 2011, dont voici un extrait:

«Un député correspond à une circonscription, et donc à une réalité géographique et politique complexe. Il n’y a qu’à voir la longueur des négociations autour du redécoupage de 2009 pour comprendre que supprimer la moitié des députés serait un véritable casse-tête.

Pour Luc Rouban, chercheur au CNRS et au Cevipof, spécialiste des institutions politiques et de l’administration, la proposition est "fantaisiste", "politiquement infaisable" et même "irresponsable": "on peut quand-même s’interroger sur l’absence totale de sens politique de certains commentateurs".»

Grégoire Fleurot

Photo: le groupe socialiste à l'Assemblée nationale à Paris, le 15 septembre 2010 (Reuters)

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte