PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 54: Simone Veil annonce son ralliement à Sarkozy

Mathieu Perisse, mis à jour le 08.03.2012 à 10 h 37

8 MARS 2007. TOUT UN SYMBOLE. Simone Veil, qui avait fait adopter en 1975 la loi dépénalisant le recours à l’IVG choisit la Journée des droits des femmes pour officialiser son soutien à Nicolas Sarkozy. Un ralliement qui tombe à pic pour le candidat de l’UMP, alors que François Bayrou atteint des sommets dans les sondages.

L’ancienne ministre de la Santé d’Edouard Balladur est en effet une figure historique du centrisme. Alors quand elle justifie son choix en affirmant que François Bayrou «ne représente pas du tout le centre, il ne représente que lui-même», le coup est rude pour le leader de l’UDF. Simone Veil se lance dans la campagne en prenant la présidence du comité de soutien à Nicolas Sarkozy, de quoi atténuer un peu la pression que François Bayrou fait peser sur son adversaire UMP.

Après l’élection présidentielle, Simone Veil s’éloignera de Nicolas Sarkozy à plusieurs occasions, comme en 2008, lorsqu’elle rejettera la proposition du président de la République de «confier la mémoire» d’un enfant français victime de la Shoah à chaque élève de CM2. Elle sera ensuite élue à l’Académie française en 2010.

Photo: Simone Veil et Nicolas Sarkozy devant le siège de campagne de l'UMP, 8 mars 2007. REUTERS/Philippe Wojazer

Mathieu Perisse
Mathieu Perisse (47 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte