PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Les audiences télé, un nouveau type de sondage?

Grégoire Fleurot, mis à jour le 07.03.2012 à 15 h 47

FRANCE 2 A ANNONCÉ CE MERCREDI 7 mars l’audience de l’émission «Des paroles et des actes» de la veille, avec Nicolas Sarkozy en invité principal et Laurent Fabius en contradicteur. Selon Médiamétrie-Médiamat, elle a rassemblé 5,6 millions de téléspectateurs en moyenne et 23,7% de part de marché, soit «un record en part d’audience depuis le lancement de l’émission», affirme la chaîne de service public. Un score qui confirme les meilleurs résultats d’audience de l’émission politique phare de France 2 par rapport à celle de TF1.

Le 26 janvier, François Hollande avait réuni 5,5 millions de téléspectateurs dans la même émission. Le directeur de la communication du candidat socialiste, Manuel Valls, a estimé sur son compte Twitter que le score du Président était «à peine plus» élevé que celui de Hollande «malgré un battage énorme». Ce graphique de Médiamétrie repris par Le Monde permet de visualiser les scores des principales émissions politiques de ce début de campagne.

Sur Twitter justement, le député UMP du Nord Sébastien Huyghe retient que «#dpda était le 2ème hashtag mondial pendant l'intervention de @Nicolassarkozy». En d’autres termes, l’émission (dont le raccourci est #dpda) était le deuxième sujet de conversation sur tout le réseau de microblogging, une information confirmée par France 2 et ce site de suivi des conversations sur Twitter. Franck Louvrier, conseiller en communication de Sarkozy ou encore Valérie Rosso-Debord, déléguée générale adjointe de l’UMP, se sont également félicités de cette bonne présence sur Twitter.

Audiences, opinions favorables, sondages...

La mesure de l’audience et des reprises sur les réseaux sociaux des émissions où les candidats sont invités sont-elles devenues un moyen comme un autre de mesurer la popularité d’un candidat, au même titre que les sondages et autres enquêtes d’opinions par exemple? Dans un article du 6 mars intitulé «Jean-Luc Mélenchon progresse et gagne en appétit», Le Monde souligne que la prestation du candidat du Front de gauche sur France 2 avait attiré 3 millions de téléspectateurs. Reste à savoir quelle proportion des personnes qui regardent un homme politique détailler son programme à la télévision est déjà convaincue.

En comparant les chiffres d’audience de la quinzaine d’apparitions télévisées de Nicolas Sarkozy pendant son mandat à sa cote de popularité, on s’aperçoit que les deux variables ont suivi des évolutions assez différentes. Les audiences ont connu des hauts et des bas, avec de très bon chiffres la première année, un affaiblissement en 2008, un pic début 2009, puis une stagnation autour des 10 millions de téléspectateurs, avec quelques exceptions plus faibles. La courbe des opinions favorables et défavorables sur le Président suit elle un schéma état de grâce-chute-résistance-érosion détaillé par TNS Sofres.

Pour ce qui est des sondages, Nicolas Sarkozy est donné entre 23% et 28% au premier tour par les différents instituts depuis début mars, soit 2 à 8 points de retard sur François Hollande, et entre 41% et 44% au second tour, contre 56% à 59% pour son adversaire.

Photo: Thermometer. zoonabar via Flickr CC License by.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte