France / Politique

Immigration, viande halal, communautarisme: Sarkozy «muscle» son discours

Temps de lecture : 2 min

NICOLAS SARKOZY «MUSCLE» SON DISCOURS. Immigration, communautarisme, viande halal, droit de vote des étrangers, identité nationale... Nicolas Sarkozy était en meeting à Bordeaux samedi 3 mars. Dans un discours «musclé» selon Le Parisien, centré sur sa définition de la République, le président-candidat a développé des thématiques déjà abordées par son ministre de l'Intérieur Claude Guéant.

«L'immigration est un atout, une richesse mais pourquoi ne pas avouer qu'elle peut être aussi un problème.»

«Nous devons réduire le nombre d'immigrés sur notre territoire.»

La veille, Claude Guéant avait affirmé:

«Chacun comprend que si on reçoit moins d'immigrés, les choses se passeront mieux.»

Nicolas Sarkozy s'est également saisi de la question de la viande halal, remise dans le débat par Claude Guéant la veille, après avoir été soulevée en février par Marine Le Pen, la candidate du Front national:

«Reconnaissons à chacun le droit de savoir ce qu'il mange, halal ou non. Je souhaite donc l'étiquetage des viandes en fonction de la méthode d'abattage.»

Nicolas Sarkozy a fustigé une République qui s'ouvrirait au vote communautaire:

«Donner le droit de vote aux étrangers, séparer le droit de vote de la citoyenneté, de la nationalité, c'est porter atteinte à la République. C'est ouvrir la voie au vote communautaire. C'est mettre les maires sous la menace du chantage communautaire.»

Le candidat de l'UMP a également consacré une partie de son discours à la justice, proposant notamment d'élargir «la définition de la récidive», «d'instaurer le droit d'appel de la victime pour les décisions des cours d’assises, la détention provisoire et l’exécution des peines» et de généraliser les jurys populaires à tous les tribunaux correctionnels ainsi qu'à «la mise en détention provisoire et à l’application des peines». Des propositions saluées dans la soirée par l'Institut pour la justice dans un communiqué qui se «réjouit des annonces considérables de Nicolas Sarkozy».

Photo: Nicolas Sarkozy, le 3 mars 2012 à Bordeaux. REUTERS/Caroline Blumberg/Pool

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters