Sarkozy plus près de Hollande, Mélenchon candidat des ouvriers selon les Français

Ce que nous racontent les dernières livraisons des instituts de sondage...

1. Sarkozy se rapproche de Hollande

Accusant un retard important sur François Hollande il y a encore deux semaines, Nicolas Sarkozy se rapprocherait de son adversaire sans pour autant combler le fossé qui le sépare de lui au deuxième tour (55,5% contre 44,5% selon le baromètre Ifop du 27 février à 18h00).

Les écarts sont cependant très variables selon les instituts: d'un à deux points, cet écart peut aller jusqu'à 7 points. Le 21 février, un sondage Ipsos Logica Business Consulting pour France Televisions, Radio France et Le Monde donnait Hollande à 32% et Sarkozy à 25%. Pour LH2 (intentions de vote publiées le 19 février), les Français s'exprimeraient à 32% pour Hollande, 26% pour Sarkozy. Dans la dernière vague d'Ipsos, publiée le 28 février, le rapport entre les deux candidats en tête s'établit à 31,5% - 27%.

Mais un sondage Opinionway donnait le 19 février un rapport 29% - 27% au premier tour en faveur du candidat du PS. A 28% contre 27%, Hollande ne domine plus Sarkozy que d'un point selon le dernière baromètre Ifop-Paris Match (un sondage avec une méthode différente des autres instituts). Viennent ensuite Marine Le Pen (17,5%), François Bayrou (12%) et Jean-Luc Mélenchon (9%).

Ces variations ont intrigué le Journal du Dimanche, qui dans son édition du 26 février s'interroge sur ces écarts dans les intentions de vote. Le site Sondages-en-France.fr présente un petit tableau récapitulatif des résultats des instituts en février. En moins de deux semaines, voici les différences les plus notables enregistrées:

2. Mélenchon est le candidat des ouvriers... Mais pas selon les ouvriers

TNS Sofres s'est intéressé à «la gauche de la gauche» et aux candidats les mieux à même de défendre les ouvriers:

«Pour 35% des Français Jean-Luc Mélenchon est le candidat à l'élection présidentielle qui défend le mieux les ouvriers. Le candidat du Front de Gauche est suivi de près par François Hollande (30%). Viennent ensuite F. Bayrou (16%), N. Sarkozy (12%) et Marine Le Pen (10%).» Mais selon les ouvriers eux-mêmes, c'est plutôt François Hollande qui les défendrait le mieux (31%), suivi de Mélenchon (25%).

«Après 1 point début février, le candidat du Front de Gauche gagne 0,5 point dans cette vague et obtient désormais 9% d’intentions de vote, son meilleur score depuis mai», note Ipsos Lociga Business Consulting dans son baromètre du 21 février.

Problème: «Il peine cependant à convaincre les catégories qu’il convoite : il obtient 5% d’intentions de vote chez les employés et 7% chez les ouvriers.» Autre problème: selon le baromètre Ifop-Paris Match, 34% des ouvriers déclarent dans ce sondage vouloir voter pour Marine Le Pen, ce qui la place en première position dans cette partie de l'électorat.

3. Les agriculteurs préfèrent Sarko

Le salon de l'agriculture, qui s'est ouvert par le ballet des politiques à la Porte de Versailles, vaut bien un sondage: 40% d'intentions de vote chez les agriculteurs: Nicolas Sarkozy est en tête au moins dans ce segment de la population, selon un sondage Ifop pour Fiducial publié par le JDD le 24 février. Vient ensuite Marine le Pen (17%), talonnée par François Bayrou (16%).

Photo: Nicolas Sarkozy en novembre 2011. REUTERS/Philippe Wojazer

A LIRE AUSSI