PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Le FN, «un parti nationaliste et socialiste» pour Claude Guéant

Slate.fr, mis à jour le 27.02.2012 à 11 h 32

Najat Vallaud-Belkacem attaque le candidat UMP, Jean-Marie Le Pen défend sa fille et Claude Guéant dénonce un FN «nationaliste et socialiste»... dans la revue de web de la présidentielle.

1.Nicolas Sarkozy, «un mélange de Berlusconi et de Poutine»

Les invectives se multiplient dans la campagne. Dans un communiqué intitulé «Terrorisme médiatique et grand-banditisme intellectuel: les deux mamelles de la campagne UMP», Najat Vallaud-Belkacem s’en prend violemment à Nicolas Sarkozy, rapporte le Monde.

«Le vrai modèle de Nicolas Sarkozy n’est pas Angela Merkel, mais un mélange de Silvio Berlusconi et de Vladimir Poutine, avec le vide idéologique de l’un, et la brutalité des méthodes de l’autre», écrit la porte-parole de François Hollande, avant de dénoncer le «faux» Nicolas Sarkozy «que l’on cherche à vendre aux Français».

2.Jean-Marie Le Pen et le «caleçon» de Mélenchon

Le président d’honneur du Front national veut venger sa fille. Invité de l’émission Radio France politique dimanche 26 février, Jean-Marie Le Pen n'a pas caché qu'il n’a pas apprécié le débat qui a opposé Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon jeudi dernier sur France 2. Et il le fait savoir: selon lui, le candidat du Front de Gauche est  «un voyou» qui a «pris à partie une femme», a-t-il déclaré.

Très remonté, il propose un débat à Jean-Luc Mélenchon «où il veut, quand il veut»:

«Je vais lui retirer son caleçon, et je vais montrer ce qu'il est: le candidat des communistes, qui ont du sang sur les mains jusqu'aux coudes.»

3.Le FN, un parti «nationaliste et socialiste» selon Claude Guéant

Invité du forum de Radio J dimanche 26 février, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant estime que le Front national n’est «pas un parti républicain», mais plutôt «un parti qui est nationaliste et socialiste». Une volonté évidente d’établir une comparaison entre le parti de Marine Le Pen et le national-socialisme nazi, selon le JDD. Une déclaration qui ferait partie d’une nouvelle tactique de l’UMP visant à «asphyxier le FN», analyse le politologue Dominique Reynié. Louis Alliot, le numéro 2 du FN, immédiatement dénoncé une «insulte», appelant Claude Guéant à «démissionner».

4.Le faux profil Facebook de Nicolas Sarkozy

La web-campagne de Nicolas Sarkozy est propice aux détournements et aux canulars. Déjà annoncé mort par une fausse dépêche AFP, dimanche 26 février, le président doit maintenant faire face à une parodie de sa timeline Facebook. Le site lavraietimeline.fr reprend le graphisme du compte Facebook du candidat UMP, en intégrant des contenus humoristiques. L’internaute est ainsi accueilli par une fausse citation:

«Je n’éprouve depuis le plus jeune âge aucun scrupule à dire tout et son contraire.»

5.Parrainages NPA: encore un effort

Philippe Poutou ne dispose que de «465 promesses» de parrainages, a déclaré dimanche 26 février Olivier Besancenot sur Canal+. Des difficultés que l’ancien candidat du NPA attribue en partie aux socialistes:  

«Soit le PS fait pression pour que Philippe Poutou ne soit pas candidat, auquel cas il faudra expliquer pourquoi (...) Si c'est pas le cas, alors ils le disent et dans ce cas il n'y aura plus de problèmes et le malentendu sera levé.»

Olivier Besancenot s’implique davantage dans la campagne depuis quelques semaines. Dans la même émission, il a d’ailleurs qualifié de «grosse blague» la volonté de Nicolas Sarkozy de se présenter en candidat du peuple.

Photo: Claude Guéant lors d'une visite à Metz, janvier 2012. REUTERS/ Charles Platiaud

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte