France / Présidentielle

2007 dans le rétro, épisode 40: le retour de Lionel Jospin

Temps de lecture : 2 min

Lionel Jospin en meeting de soutien à Ségolène Royal. Charles Platiau / REUTERS
Lionel Jospin en meeting de soutien à Ségolène Royal. Charles Platiau / REUTERS

22 février 2007. IL AVAIT ANNONCÉ AU SOIR DU 21 AVRIL qu'il se retirait de la vie politique. Lionel Jospin effectue finalement son retour au sein de «l'équipe du pacte présidentiel» présentée le 22 février par Ségolène Royal et dont il est l'invité surprise. Douze autres personnalités socialistes comme Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn, challengers déçus à l'investiture, Martine Aubry, Pierre Mauroy, Bernard Kouchner, Jean-Marc Ayrault ou François Hollande sont également sur la liste. Une annonce qui vise, comme l'explique Libération, à «remettre de la hiérarchie» au sein d'une équipe mieux structurée, mais également à faire oublier le claquage de porte d'Eric Besson de la veille.

Surprise également à droite: après l'avoir supprimée en 2002, Nicolas Sarkozy confie à des experts une mission posant les bases d'un retour de la police de proximité. Le PS fustige un volte-face qui «invalide toute la politique menée par la droite depuis cinq ans» sur un dispositif qui fait notamment partie des 100 propositions de Royal.

Et à tout juste deux mois du premier tour, c'est sous les applaudissements de l'hémicycle que le président de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré a conclu sa dernière séance.

Newsletters

Bonus Malthus

Bonus Malthus

1 bougie

1 bougie

Ségolène Royal, ambassadrice des pôles

Ségolène Royal, ambassadrice des pôles

Newsletters