Presidentielle / Présidentielle 2012 live direct / France

Dalida, c'est leur dada

Temps de lecture : 2 min

«ENCORE DES MOTS, TOUJOURS DES MOTS, les mêmes mots. Rien que des mots...» Marine Le Pen a étonné, dimanche 19 février, en réagissant en chanson au meeting marseillais de Nicolas Sarkozy.

Rien de surprenant, pourtant, tant la référence a déjà été utilisée en politique. «Pour moi, Roselyne Bachelot, c'est Dalida chantant Paroles, Paroles...», lâchait le chef de file des chasseurs Jean Saint-Josse en 2003. En avril 2006, c’est Jack Lang qui affirmait: «Dominique de Villepin a une fois de plus emprunté ses mots à Dalida: "Paroles, paroles, paroles".»

De gauche à droite, la chanteuse fait partie du patrimoine commun des politiques français, au point que, dans sa nécrologie publiée en mai 1987, en pleine bataille Mitterrand-Chirac, le Nouvel Observateur en faisait «le symbole même de la coexistence et de la cohabitation». Démonstration en quatre points et autant de suggestions de chansons.

Les socialistes aiment Dalida

La chanteuse a rencontré François Mitterrand en 1971 à l’occasion d’un meeting du maire de Marseille Gaston Defferre, et est devenue une de ses proches, au point qu'on leur a attribué une liaison. En 1974, elle chante pour le candidat socialiste à Toulouse lors du dernier meeting avant le premier tour de la présidentielle. Et en 1981, elle fait encore partie de ses soutiens, au point de figurer dans les premiers rangs lors de la cérémonie du Panthéon le jour de son investiture. A l’époque, elle était une proche du futur maire de Paris Bertrand Delanoë.

Une suggestion pour l'élection: Il venait d’avoir 18 ans (afin de rappeler aux jeunes électeurs qui viennent d’acquérir le droit de vote de l’utiliser)

Les communistes aiment Dalida

Le 31 décembre 2008, le PCF diffusait une fausse vidéo de vœux de Nicolas Sarkozy dont la bande-son était remplacée, au bout de quelques secondes, par Paroles, paroles.

Une suggestion pour l'élection: Les Enfants du Pirée (en guise de soutien au peuple grec).

Les bayrouistes aiment Dalida

Pour épingler les dirigeants gaullistes, les centristes aiment bien Dalida. «Sa prestation m'a rappelé la chanson de Dalida, Paroles, paroles», lâchait François Bayrou au lendemain d’un discours de Dominique de Villepin, en octobre 2005. «"Paroles, paroles…" Pour moi, il ne s'est rien passé», tranchait l’ancien patron du Crédit Lyonnais Jean Peyrelevade, lieutenant du leader centriste, lors d’un Talk Orange/Le Figaro au lendemain du discours de Toulon du président de la République, fin septembre 2008.

Une suggestion pour l'élection: J’attendrai (au cas où la troisième candidature n’est pas la bonne).

Les sarkozystes aiment Dalida

En 2007, le frère et manager de la chanteuse, Orlando, faisait partie des people venus au soutien de Nicolas Sarkozy, de même qu’un autre proche de la chanteuse, l’animateur télé Pascal Sevran. On a notamment pointé sa présence lors du congrès d’investiture de la Porte de Versailles, le 14 janvier 2007, lors d’une cérémonie en l’honneur du monde de la culture, en novembre 2007, ou lors de la garden party du 14 juillet 2009.

Assistant à la réception du président de la République par Bertrand Delanoë en mai 2007, un autre proche de Dalida, Max Guazzini, lâchait lui: «Les voir côte à côte aujourd'hui, vingt ans après les avoir rencontrés chez Dalida, c'est émouvant.» Le maire de Paris, lui, a toujours démenti avoir rencontré Nicolas Sarkozy chez la chanteuse.

Une suggestion pour l'élection: Les Gitans (un hommage tendre au «beau» gitan venu «d'un pays qui n'existe plus» et qui entonne «le chant des errants qui n'ont pas de frontière». De quoi effacer les traces de la polémique sur les Roms?)

J.-M. P

Photo: Dalida lors d'un meeting de soutien à François Mitterrand, le 3 mai 1974 (Ina).

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

«2016: Obama's America», le succès attendu pour ce documentaire anti-Obama

«2016: Obama's America», le succès attendu pour ce documentaire anti-Obama

Le documentaire américain anti-Obama intitulé 2016: Obama’s America, diffusé dans certaines salles depuis la mi-juillet et dans les cinémas de New York et de Los Angeles depuis le 10 ...

Oubliez 2012, les Américains réalisent déjà des sondages sur la présidentielle 2016

Oubliez 2012, les Américains réalisent déjà des sondages sur la présidentielle 2016

La présidentielle 2012 n’est même pas finie ...

Obama est plus influent que Justin Bieber sur internet, selon Klout

Obama est plus influent que Justin Bieber sur internet, selon Klout

Klout, la startup d’analyse des réseaux sociaux qui ...

Newsletters