Politique

[VIDEO] Le bisou Carla-Nicolas, quand le couple présidentiel devient «vrai»

Temps de lecture : 2 min

TF1 affirme avoir lancé une enquête pour savoir comment ces images, «absolument pas destinées à être diffusées», ont pu sortir.

Si j'étais l'Elysée, je m'en serais chargée personnellement: on n'a pas vu Nicolas Sarkozy plus «vrai» depuis le début de sa présidence. Le baiser donné à Nicolas Sarkozy par Carla Bruni avant l'intervention télévisée où son chef d'Etat de mari allait annoncer sa (re)candidature à la présidentielle est... mignon.

Au milieu des loltoshops de l'affiche présidentielle du candidat de l'UMP et de la polémique sur une statue de Carla Bruni à Nogent-sur-Marne, cette vidéo est peut-être la meilleure nouvelle qui aurait pu arriver –toutes proportions gardées sur ses conséquences bien sûr– à la candidature de Nicolas Sarkozy.

Elle lui remet sa Légion d'honneur comme on ajusterait un noeud de cravate et lui glisse un baiser qui fait tendre et surtout très vrai. Non mais regardez-moi ce petit sourire moitié amoureux moitié gêné que lance Nicolas Sarkozy juste après! En les voyant, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au summum de la coolitude en matière de couples étatiques, les Obama, qui parviennent à sembler, pour parler comme des candidats de télé-réalité, «vrais».

C.D.

Newsletters

Marine Le Pen n'a plus aucun effort à faire pour être au second tour

Marine Le Pen n'a plus aucun effort à faire pour être au second tour

[Chronique #6] La candidate à la présidentielle 2022 a réussi sa mue: le brun a viré au bleu marine et le diable borgne s'est effacé au profit de la «girl next door».

Le seuil des 100.000 morts du Covid en France soulève la question du bilan d'Emmanuel Macron

Le seuil des 100.000 morts du Covid en France soulève la question du bilan d'Emmanuel Macron

Le maître du temps reste le virus et la vaccination ne va pas si vite.

La présidentielle 2022 marquera l'avènement de l'oligopole droitier

La présidentielle 2022 marquera l'avènement de l'oligopole droitier

La bataille pour l'Élysée se livre désormais entre trois droites, et son résultat est incertain. Les trois gauches, elles, sont en voie d'éviction non seulement du second tour, mais également de l'essentiel du débat politique pour des années.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters