Présidentielle 2012 live directFrancePresidentielle

Pour le PS, Christine Boutin a «réinventé la dissuasion nucléaire»

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 16.02.2012 à 15 h 53

IL ARRIVE QUE, AU MILIEU DE LA LANGUE DE BOIS et des attaques souvent convenues des communiqués de campagne, se glisse une petite blague ou une formule décalée. Mercredi, un des porte-parole de François Hollande, Bernard Cazeneuve, épinglait ainsi la nouvelle porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, d’une métaphore dansante et peu compréhensible au premier abord:

«À force de regarder Nicolas Sarkozy danser le paso doble, Nathalie Kosciusko-Morizet se trompe sur le rythme de la valse à trois temps.»

Ce jeudi, c’est au tour de son collègue Bruno Le Roux de se distinguer en glissant une attaque sarcastique dans un communiqué très critique sur Hervé Morin et Christine Boutin:

«Christine Boutin, qui avait annoncé qu’elle emploierait une "bombe atomique" si elle ne parvenait pas à se présenter, s’est finalement sagement rangée derrière Nicolas Sarkozy. Elle réinvente ainsi complètement le concept de dissuasion nucléaire.»

Une allusion ironique aux propos de l'ex-candidate fin décembre sur Europe 1, quand elle avait menacé de «lâcher une bombe atomique dans la campagne de Nicolas Sarkozy». Cela faisait sans doute longtemps que le PS, que le sujet a violemment agité fin 2011 lors de la négociation d’un accord programmatique avec EELV, n’avait pas eu l’occasion de rire du nucléaire…

Photo: Christine Boutin sur Europe 1, le 19 décembre 2011.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte