PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

«Building», le retour des néoconservateurs dans le débat politique?

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 16.02.2012 à 9 h 50

Nouvelle revue de débats d’idées éditée par Armand Colin, Building sort son premier numéro, qui comporte un dossier politique, «Gauche et droite en crise». Le polititologue Pascal Perrineau, l'économiste Elie Cohen ou le publicitaire Alberto Toscano y proposent leurs analyses sur la situation pré-électorale et les options pour le prochain président. En introduction, la revue s'interroge sur comment «reconstruire du sens politique»:

«Dans un contexte de crise morale sans précédent, où religion et idéologie ne font plus sens commun, les traditionnels partis politiques ne feront pas de miracle. […] La gauche et la droite sont indispensables à la démocratie mais elles appartiennent intellectuellement à un monde en voie de disparition.»

Très en forme, Claude Allègre ouvre le numéro avec un grand entretien intitulé «Science, conscience et franc-parler», et dresse un bilan pour le moins désabusé de son passage en politique:

«Ce qui m’a le plus révolté, c’est la paresse qui sévit dans le monde politique. Très peu de gens travaillent, même au niveau des ministres, pourtant tout le monde a une opinion sur tout.»

L’ancien ministre de Lionel Jospin s’en prend à Ségolène Royal, François Bayrou puis au candidat socialiste:

«Quant à François Hollande, premier secrétaire du PS entre 1997 et 2008, il a détruit le parti à force de compromis. En l’absence de DSK, la gauche n’a plus de leader crédible en temps de crise

Un DSK dont il sera aussi question avec «l’Affaire», discutée par Pascal Bruckner et Florence Taubmann dans un échange autour des paradoxes amoureux (même si l’association d’idées ne frappe pas par son évidence…). La présence récurrente de l’ex-meilleure chance de la gauche en 2012 n’est pas surprenante puisque le directeur de la rédaction de la revue n’est autre que Michel Taubmann, dont le grand public a découvert en 2011 les talents d’avocat médiatique dans l’affaire du Sofitel, à laquelle il a consacré un ouvrage. 

Proche du PS (son comité de rédaction regroupe de nombreux dirigeants du parti), le site Nonfiction.fr estime que cette revue signe le retour des néoconservateurs, en raison de la présence de certaines plumes du Club de l’Oratoire, think tank d’intellectuels français proche des néoconservateurs américains de l’équipe Bush, favorable aux interventions militaires en Afghanistan et en Irak.

Building, éd. Armand Colin, 112 pages, en librairies depuis le 8 février. 12 euros.

Photo: la couverture de «Building», signée Jean-Paul Lescouzeres.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte