PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Comment Nicolas Sarkozy est devenu «toxique»

Slate.fr, mis à jour le 11.02.2012 à 15 h 33

Eva Joly présente son programme, samedi à Roubaix. REUTERS/Pascal Rossignol

Eva Joly présente son programme, samedi à Roubaix. REUTERS/Pascal Rossignol

Le programme d'Eva Joly, Nicolas Sarkozy vu par le Guardian, ce que pèse l'outre-mer… La revue de web présidentielle du jour.

1. Eva Joly présente son programme

La candidate écologiste Eva Joly, à qui les sondages promettent un maigre score, présente son projet pour l'élection présidentielle, en prélude à son premier grand meeting samedi à Roubaix (Nord). Le Monde s’est procuré ce document. On peut y lire que la candidate promet «une transition écologique préparant le monde de demain». L'ancienne juge d'instruction spécialisée dans les affaires de corruption souhaite que la République devienne «exemplaire».  Si elle est élue, elle créera «un million d'emplois dans la transition écologique d'ici 2020», fixera une «moratoire de trois ans sur les hausses de loyers» et lancera «un plan de construction de 500.000 logements dont 160.000 sociaux»

2. Comment Nicolas Sarkozy est devenu une «marque toxique»

L’envoyée spéciale du Guardian, le quotidien britannique de centre gauche, à Gandrange, raconte comment la cote du chef de l’Etat, au plus haut lors de son élection s’est violemment démonétisée au fil des années. Jamais vraiment remis de sa période «bling bling», écrit-elle en listant ses erreurs de communication et son attitude (du Fouquet’s à l’affaire de l’Epad et la gestion de la révolution tunisienne), il a renié une à une les promesses de sa campagne de 2007 d’une présidence différente. Désormais, pour gagner, il doit recouvrer le lien spécial et personnel qu’il avait réussi à trouver avec les Français.

3. Comment vote l’outre-mer

Claude Guéant est en visite à la Martinique ce week-end. Il ne devrait pas y être très bien accueilli. Passage obligé des candidats —ou des quasi-candidats — à la présidence de la République, François Hollande y était en début d’année, tout comme Nicolas Sarkoy, les DOM-COM sont des petits confettis d’empire mais sont très courtisés. Le Figaro s’est intéressé à leur poids dans l’élection et conclut que le candidat socialiste semble le mieux placé pour rafler la plus grosse part du gâteau des 3 millions d’électeurs.

4. Priorité au classes primaires pour le candidat Hollande

Le candidat socialiste a exposé son programme pour l'éducation à Orléans. La journaliste spécialiste des questions d'éducation à Libération y revient en détail sur son blog. Contre le «gâchis national» que représente l'échec scolaire, particulièrement lourd en France et certain que «tout se joue dans les petites classes», François Hollande a annoncé toute une série de mesures destinées à faire du primaire la grande priorité  de son quinquennat. «Mesures qui devraient être plutôt bien accueillies» écrit Véronique Soulé.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte