France / Politique

La Licra ne rencontrera pas Marine Le Pen

Temps de lecture : 2 min

Alain Jakubowicz au dîner du CRIF le 31 janvier 2010, REUTERS/Robert Pratta
Alain Jakubowicz au dîner du CRIF le 31 janvier 2010, REUTERS/Robert Pratta

LA LIGUE INTERNATIONALE CONTRE LE RACISME ET L'ANTISÉMITISME (LICRA) a présenté ce mercredi 8 février ses «50 propositions pour une France plus fraternelle». Objectif: mettre certaines préoccupations au cœur de la campagne présidentielle en interpellant les candidats sur des propositions concrètes allant du droit de vote des étrangers aux élections municipales et européennes à l’intégration au bilan social des entreprises d’un bilan annuel anti-discrimination en passant par l’instauration de la remise d’un récépissé lors d’un contrôle d’identité par la police ou la gendarmerie.

Pour ce faire, le président de l’association, Alain Jakubowicz, va rencontrer en personne les «grands» candidats pour discuter de ces propositions. Mais pas tous: l’association a décidé de ne pas proposer de rencontre à Marine Le Pen pour éviter toute récupération de la part d’un parti qui, selon Alain Jakubowicz, n’a «pas changé» contrairement à ce que certains affirment.

Autre cas particulier, celui du président de la République: l’association a bien prévu de rencontrer Nicolas Sarkozy même si celui-ci n’a pas annoncé sa candidature.

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters