PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

La Licra ne rencontrera pas Marine Le Pen

Grégoire Fleurot, mis à jour le 08.02.2012 à 12 h 39

Alain Jakubowicz au dîner du CRIF le 31 janvier 2010, REUTERS/Robert Pratta

Alain Jakubowicz au dîner du CRIF le 31 janvier 2010, REUTERS/Robert Pratta

LA LIGUE INTERNATIONALE CONTRE LE RACISME ET L'ANTISÉMITISME (LICRA) a présenté ce mercredi 8 février ses «50 propositions pour une France plus fraternelle». Objectif: mettre certaines préoccupations au cœur de la campagne présidentielle en interpellant les candidats sur des propositions concrètes allant du droit de vote des étrangers aux élections municipales et européennes à l’intégration au bilan social des entreprises d’un bilan annuel anti-discrimination en passant par l’instauration de la remise d’un récépissé lors d’un contrôle d’identité par la police ou la gendarmerie.

Pour ce faire, le président de l’association, Alain Jakubowicz, va rencontrer en personne les «grands» candidats pour discuter de ces propositions. Mais pas tous: l’association a décidé de ne pas proposer de rencontre à Marine Le Pen pour éviter toute récupération de la part d’un parti qui, selon Alain Jakubowicz, n’a «pas changé» contrairement à ce que certains affirment.

Autre cas particulier, celui du président de la République: l’association a bien prévu de rencontrer Nicolas Sarkozy même si celui-ci n’a pas annoncé sa candidature.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte