France / Présidentielle

«Civilisations»: un député de gauche attaque Guéant sur les «camps de concentration»

Temps de lecture : 2 min

DÉBAT SUR LES PROPOS DE CLAUDE GUÉANT SUR LES CIVILISATIONS, suite et probablement pas fin: mardi 7 février en début d’après-midi, l’ensemble du gouvernement et des députés de la majorité a quitté l’hémicycle de l’Assemblée après une question au ministre de l’Intérieur du député apparenté PS et président de la région Martinique Serge Letchimy:

«Vous privilégiez l’ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donne naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial. M. Guéant, le régime nazi si soucieux de purification, était-ce une civilisation?»

Le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer a alors levé la séance, alors que les ministres et les députés UMP se pressaient vers la sortie.

Dimanche, le secrétaire national de l’UMP Philippe Juvin avait lui-même utilisé la comparaison avec le nazisme dans le sens inverse, en affirmant dans un communiqué:

«Accepter l'idée que n'importe quelle autre valeur égale les nôtres conduit un jour des hommes à collaborer avec ceux qui mettent des juifs dans des trains.»

Les déclarations du ministre de l'Intérieur et la pluie de réactions qu'elles avaient déclenché avaient fait exploser lundi notre Guéantomètre, le baromètre de la violence politique que nous avons lancé au mois de janvier.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters