France / Politique

François Bayrou dévoile ses principales propositions sur l'économie

Temps de lecture : 2 min

FRANCOIS BAYROU VEUT EXISTER face à Nicolas Sarkozy et François Hollande. Mercredi 1er février, le candidat du MoDem a dévoilé quelques-unes de ses propositions économiques. Une manière de contrer les annonces de ses adversaires, omniprésents depuis deux semaines.

Au cœur de son programme: la réduction des déficits, avec 50 milliards d’euros de nouvelles recettes et autant de dépenses en moins, mais aussi le «réarmement de la France» grâce à des mesures sur l’emploi et la compétitivité. Aperçu et comparaison:

  • Coup de rabot. François Bayrou promet de réduire les niches fiscales à hauteur de 20 milliards d’euros en trois ans. C’est moins que François Hollande, qui annonçait jeudi 26 janvier l’annulation de 29 milliards d’euros de niches, notamment par la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires.
  • TVA. Le candidat centriste adopte une position intermédiaire, en prônant une hausse modérée de la taxe sur la consommation d’un point en 2012 et un point en 2014. Une augmentation moins brutale que celle lancée dimanche 29 janvier par Nicolas Sarkozy, qui préconise un passage immédiat de 19,6% à 21,2%. De son côté François Hollande promet d’abroger cette réforme s’il est élu.
  • Impôt sur la fortune. En cas de victoire de François Bayrou, l'ISF serait intégré à l'impôt sur le revenu, via un «revenu théorique de 1%» du patrimoine intégré dans la base de l'impôt sur le revenu pour tout patrimoine au-dessus d’un million d'euros. Une approche différente de celle de François Hollande qui souhaite revenir sur les allègements de l’ISF décidés durant l’été 2011.

Photo: François Bayrou à Dunkerque le 19 janvier 2012. REUTERS/Pascal Rossignol.

Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters