PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Le retrait de Chevènement, les voeux sans photos de Sarkozy... La revue de web

Slate.fr, mis à jour le 01.02.2012 à 11 h 28

1. Jean-Pierre Chevènement se retire

Le président d’honneur du MRC a annoncé à l’AFP mercredi matin qu’il ne serait pas candidat. Il estime avoir rempli «le rôle pédagogique» qu’il s’était assigné et ne plus disposer aujourd’hui des «moyens de continuer [sa] campagne». Crédité de 5,33% des voix en 2002, il affirme qu’il apportera son «soutien» le moment venu à un candidat. Tout en s’interrogeant sur ses marges de manœuvre, il avait jugé le discours du Bourget de François Hollande «de gauche, authentique et sincère».

2. Des caricatures «ignobles» sur le blog d’un candidat FN aux législatives

Dessins d’un père Noël roumain qui «entre par la porte» et part «avec l’écran plat» ou d’un Nicolas Sarkozy grimé en nazi… Ce sont quelques-unes des caricatures visibles sur le blog d’un candidat FN aux législatives dans le Rhône. Sur Europe 1, Louis Aliot, le numéro 2 du parti, s’est dit «surpris parce que certains trucs sont ignobles, évidemment», et a promis de se renseigner et de tirer les «conséquences» de l’affaire.

3. Pas de photos pour les vœux de Sarkozy

Il n’y avait pas d’appareils photo à l’Elysée, mardi, pour les vœux à la presse de Nicolas Sarkozy. Selon la présidence, citée par Le Monde, le but était de «rendre le moment plus convivial» et d'éviter la «course à l'échalote» entre les photographes. Heureusement, un infiltré de Slate était présent pour prendre quelques clichés avec son mobile…

4. L’Elysée, une «maison des morts» qui est «100% made in France»

Elysée toujours: ils sont beaucoup à avoir envie d’y entrer, mais le lieu est pourtant décrié. Le Point publie une chronique du livre L'Élysée, coulisses et secrets d'un palais, de Patrice Duhamel et Jacques Santamaria, où on apprend que l’Elysée est «une entreprise prospère et 100% made in France» de 900 employés, mais aussi, selon les mots d’anciens chefs de l’Etat, une «prison» ou une «maison des morts» aux «murs écrasants».

5. Emmanuel Carrère ne votera pas Renaud Camus

Candidat à l’élection présidentielle, l’écrivain Renaud Camus ne pourra pas forcément compter sur le soutien de ses pairs. L’Express rapporte ainsi que, dans le premier numéro de sa nouvelle revue, Les Cahiers de l’In-nocence (comme le Parti du même nom, au nom duquel il est candidat), son ami Emmanuel Carrère, auteur à succès de Limonov, lui écrit une lettre où il lui explique qu’il n’a «pas envie de [se] rapprocher de [son] parti».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte