PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Jacques Cheminade affirme avoir les 500 signatures

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 31.01.2012 à 17 h 56

Il EST À NOTRE CONNAISSANCE LE PREMIER «PETIT» CANDIDAT à annoncer disposer des fameux sésames: Jacques Cheminade a affirmé au Figaro qu’il avait recueilli les 500 signatures nécessaires pour se présenter à la présidentielle sous la bannière Solidarité et Progrès.

Ce diplômé d’HEC et de l’ENA (promotion Jean-Jaurès 1969), ancien fonctionnaire au ministère des Finances, avait annoncé sa candidature en juin 2010. Sur son site officiel, il affirme sa volonté de «mettre hors d’état de nuire le système financier prédateur en séparant les banques de dépôt et de crédit des banques d’affaires», d’«arrêter de nourrir un cadavre financier en imposant aux peuples l’austérité économique et le saccage social» et de «remettre l’économie physique au service de l’homme grâce à un système de crédit productif public organisé autour d’une Banque nationale».


Les voeux 2012 de Jacques Cheminade

Jacques Cheminade a déjà tenté de se présenter aux cinq dernières élections présidentielles, et a réussi à franchir le barrage une fois, en 1995. Il avait recueilli exactement 84.969 voix, soit 0,28% des suffrages.

Sa campagne avait alors suscité la curiosité. «Pour qui roule Jacques Cheminade?», s’interrogeait Libération, qui notait que son parti entretenait «une réputation de secte», avec ses thèses inspirées du «richissime homme d'affaires américain Lyndon LaRouche, anglophobe confirmé, ancien trotskiste, puis fondateur du groupuscule d'extrême droite US Labour Party». De nombreux maires de petites communes rurales avaient regretté de lui avoir accordé leur parrainage.

Aujourd’hui, Solidarité et Progrès affiche toujours sur sa page d’accueil le portrait et des articles vantant les idées de Lyndon LaRouche, qui s’est notamment distingué ces dernières années en comparant la réforme de la santé de Barack Obama à la politique sanitaire d’Adolf Hitler.

Le nom de Jacques Cheminade a ressurgi dans l’actualité récemment en lien avec l’affaire Karachi: alors que des soupçons planent sur la validité des comptes d’Edouard Balladur, les siens, d’un montant de 4,7 millions de francs (717.000 euros environ), avaient été les seuls invalidés pour des prêts sans intérêt.

Jacques Cheminade a par ailleurs été condamné à quinze mois de prison avec sursis pour vol en juin 1992, pour avoir perçu au titre de trois associations 1,2 million de francs d'une vieille dame atteinte de la maladie d'Alzheimer. Cette peine avait été réduite en appel à neuf mois en octobre 1995, durée couverte par la loi d’amnistie du 3 août 1995.

Photo: Jacques Cheminade lors de ses voeux 2012 (DR).

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte