France / Présidentielle

2007 dans le rétro, épisode 15: La campagne de Nicolas Sarkozy plus «crédible» que celle de Ségolène Royal

Temps de lecture : 2 min

Ségolène Royal en Guadeloupe, le 28 janvier 2007. REUTERS/Vincent Kessler
Ségolène Royal en Guadeloupe, le 28 janvier 2007. REUTERS/Vincent Kessler

28 JANVIER 2007. ENTREE EN CAMPAGNE REUSSIE POUR NICOLAS SARKOZY d'après un sondage paru dans Le Parisien Dimanche/Aujourd'hui en France, où 57% des Français estiment que la campagne électorale du candidat de l'UMP est plus «solide» et 45% plus «crédible» que celle de Ségolène Royal.

La candidate du PS, qui achève alors une tournée des Antilles aussi rapide que réussie, est en revanche jugée plus proche des préoccupations des Français (40%) et plus moderne. Alors que 75% des Français considèrent que François Bayrou est «courageux» et 43% qu'il a réussi son entrée en campagne, selon un autre sondage, réalisé par IFOP pour le Journal du Dimanche, le candidat UDF à la présidentielle est lâché par plusieurs élus de son parti, qui lui préfèrent Nicolas Sarkozy.

Le même jour, lors d'un banquet patriotique de son parti Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan appelle tous «les Français qui ont voté non à la constitution européenne» à se rassembler derrière lui et son slogan («Français, reprenez le pouvoir»), au son de la célèbre chanson The Final Countdown.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters