PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 14: un «procès stalinien» s'invite dans la campagne

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 27.01.2012 à 10 h 55

27 JANVIER 2007. ON LUI REPROCHAIT D'AVOIR AFFIRME EN NOVEMBRE 2006, à propos de l’équipe de France de football:

«Dans cette équipe, il y a neuf Blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. […] J'ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze Blacks.»

Georges Frêche est définitivement exclu du PS, décision à laquelle Ségolène Royal s’était ralliée quelques jours plus tôt.

Soutenu par l’ensemble de sa majorité, le président de la région Languedoc-Roussillon se dit victime d’un «procès stalinien» et du ralliement à Ségolène Royal de Christiane Taubira, dont les voix avaient fait défaut à la gauche en 2002. Il invite néanmoins «tous ses amis à voter pour Ségolène Royal» et affirme que «tout ce qui est exagéré est insignifiant». En déplacement aux Antilles, la candidate «prend acte» de cette décision.

Le cas Frêche continuera d’empoisonner le PS pendant plusieurs années, notamment lors des régionales 2010, jusqu’à sa disparition le 24 octobre 2010. Et l’Hérault continue, en pleine campagne présidentielle, de rester une fédération compliquée pour le PS, avec l’affaire des frais de bouche du sénateur Robert Navarro, exclu du parti en février 2010 et touché par une plainte de Solférino. Le 25 janvier 2012, son avocat a dénoncé… «un procès stalinien».

Photo: Georges Frêche, le 27 janvier 2007. France 2/Ina.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte