PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Les propositions de Hollande, la campagne «insaisissable»... La revue de web du matin

Slate.fr, mis à jour le 26.01.2012 à 14 h 11

Au congrès de Tours, le 15 janvier 2011. REUTERS/Stephane Mahe

Au congrès de Tours, le 15 janvier 2011. REUTERS/Stephane Mahe

1. Les 60 propositions de François Hollande

Mitterrand en avait fait 110 en 1981, lui en aura 60: Le Parisien publie la liste des propositions de François Hollande, qu'il doit développer en fin de matinée lors d'une conférence de presse à Paris. «Le candidat socialiste, qui assurait il y a quelques mois encore qu’il ferait campagne sur quatre ou cinq propositions fortes, a choisi d’augmenter la voilure», explique le quotidien, avec pour objectif d'«occuper le terrain jusqu’en mai, pour faire tourner le débat autour de ses idées».

2. Une campagne «insaisissable»

C'est le jugement de Julien Vaulpré, ancien conseiller opinion de Nicolas Sarkozy: interrogé par Le Monde, il estime que la campagne manque d'un sujet imposé par un candidat (la «fracture sociale» en 1995, l'insécurité en 2002, le travail en 2007) qui structure le débat, la crise étant «tellement écrasante […] qu'elle n'a pas véritablement été problématisée à travers une offre politique réussissant à la fois à poser une analyse et une solution».

3.The Artist vote-t-il Morin?

Si The Artist remporte un ou plusieurs Oscars fin février, le nom d'Hervé Morin sera-t-il cité sur scène? Comme le souligne L'Express, Frédérique Dumas, la porte-parole du candidat centriste, est en effet coproductrice, avec Thomas Langmann, du film de Michel Hazanavicius. Elle espère que ses récompenses «porteront bonheur» à son poulain et confie qu'«au départ, peu de gens [...] croyaient» à The Artist.

4. Hollande-Le Pen, le second tour des fonctionnaires

La presse relaie deux études sur le vote catégoriel, celui des catholiques dans Le Figaro et des fonctionnaires dans Le Monde. Les premiers, selon l'Ifop et l'Association pour la fondation de science politique, voteraient majoritairement Sarkozy mais moins qu'en 2007. Quand aux seconds, selon le Cevipof, «si l'élection ne voyait voter que les seuls agents du secteur public, François Hollande affronterait Marine Le Pen au second tour».

5. Le Pen en opération séduction chez les petits patrons

Autre catégorie draguée par les candidats, les petits patrons, le Nouvel Observateur racontant une conférence donnée par Marine Le Pen mardi devant l’association patronale Ethic. L'assistance n'a pas apprécié toutes ses propositions, loin de là, mais un de ses membres trouve qu'elle connaît «bien ses dossiers en économie», un autre que «sur beaucoup de points, elle tape juste», un troisième que la droite «lui laisse un espace», faute de mesures appropriées.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte