France / Politique

Le geste de campagne de François Hollande: un changement à mi-chemin entre le mime et la tecktonik

Temps de lecture : 2 min

Mieux –ou pire– que le lipdub de l'UMP, le PS sort un superbe clip de campagne à mi-chemin entre le mime et la tecktonik, où militants anonymes, célébrités (Gérard Darmon et Benjamin Biolay) et membres de la campagne de François Hollande (Jack Lang, Harlem Désir, Aurélie Filippetti, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Safia Otokoré, Stéphane Le Foll, Claude Bartolone) font des grands gestes avec leurs bras dans ce qui est censé être le «signe de ralliement de la campagne»:

Au passage, comme vous l'aurez remarqué sur la vidéo, personne ne fait le même geste, entre ceux qui forment un signe «égal» statique avec leurs deux bras, ceux qui partent du milieu pour lancer chaque bras dans une direction, à mi-chemin entre le «égal» et le «ras-le-bol», et ceux qui font des allers retours dignes des Las Ketchup:

Et de la Macarena:

Mais que signifie ce mystérieux signe de ralliement, qui rappelle également le haka des All Blacks?

Certains avancent qu'il représente la notion d'égalité, ou encore qu'il est censé rappeler les deux barres en dessous et au dessus du logo de campagne de François Hollande:

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio