France / Présidentielle

2007 dans le rétro, épisode 10: 40 ans après, «Vive le Québec libre»?

Temps de lecture : 2 min

23 JANVIER 2007. NOUVELLE POLEMIQUE DANS LA CAMPAGNE DE SEGOLENE ROYAL, sur un sujet plutôt inattendu: le Canada. En cause, une rencontre entre la candidate et le dirigeant souverainiste québécois André Boisclair le 22 janvier au soir, à l’issue de laquelle, interpellée par un journaliste québécois, elle a estimé partager des «valeurs communes» qui sont «la souveraineté et la liberté du Québec».

Réaction immédiate du Premier ministre québécois canadien Stephen Harper par un communiqué outragé où il estime «inapproprié» qu’un dirigeant étranger intervienne dans «les affaires démocratiques d’un autre pays». Et journée de riposte et de contre-riposte au menu: la candidate affirme n’avoir fait preuve «ni d'ingérence, ni d'indifférence», François Hollande explique qu'elle n'a fait qu'exprimer «la position traditionnelle des socialistes», et Jack Lang invoque à son secours le général de Gaulle et son «Vive le Québec libre!».

Du côté de la droite, Christian Estrosi estime lui que la candidate «emprunte une nouvelle fois le costume de Gaston Lagaffe». Une polémique qui tombe à pic alors que le PS attaque Nicolas Sarkozy sur son programme fiscal, qu’il vient de dévoiler dans Le Monde, et notamment sur sa décision de déshabiller l’ISF.

Photo: un drapeau du Québec. meddygarnet via Flickr CC License by.

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters