PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Le vote de Petroplus, le PS et Hadopi... La revue de web du matin

Slate.fr, mis à jour le 21.01.2012 à 10 h 20

1. Pour qui vote Petroplus?

Le Parisien a interrogé les salariés du site de Petit-Couronne (Seine-Maritime) sur leur opinion à l’égard des sept candidats qui leur ont rendu visite depuis décembre. Un électeur «socialiste depuis toujours» confie ainsi que Jean-Luc Mélenchon lui a «tapé dans l’œil», qu’il a trouvé François Hollande «trop modéré» et qu’il déplore que Philippe Poutou et Nathalie Arthaud ne veuillent «pas être élus, de toute façon».

2. Les hésitations du PS sur Hadopi

«Que veulent les cinéastes?» Le Monde revient sur le discours de politique culturelle prononcé par François Hollande jeudi à Nantes et sur ses hésitations sur la loi Hadopi, encore défendue par de nombreux ayant-droits. Entre tentation du «grand flou» et peur des lobbys est retracé le chemin qui l’a conduit à prononcer le mot «suppression».

3. Borloo annoncera son candidat le 3 mars

Le Point annonce qu’un congrès des radicaux valoisiens est convoqué pour le 3 mars à Lyon pour choisir entre Nicolas Sarkozy et François Bayrou en vue de l’élection présidentielle. «Tout prête à croire qu'ils soutiendront le président sortant», explique l’hebdomadaire, en raison des pressions électorales de l’UMP et de la «remise en selle» de Jean-Louis Borloo par l’Elysée lors du sommet social.

4. Mélenchon fâché avec le Petit Journal

Les équipes du candidat du Front de gauche ont interdit mercredi l’entrée d’une réunion avec des chômeurs aux caméras de l’émission de Canal Plus, provoquant une riposte virulente. Arrêt sur images a interrogé Eric Coquerel, le conseiller spécial de Jean-Luc Mélenchon:

«Nous, on a décidé de le critiquer et de ne plus jouer le jeu. On ne veut pas qu'une émission se moque des chômeurs.»

5. Bayrou et les oranges bleues

En 2007, c’était l’orange; en 2012, c’est le bleu. Le site de France Télévisions consacre un décryptage au style du candidat centriste. Changement de «code couleur» au menu avec une «aura bleutée» derrière le candidat. Mais attention! Surtout pas un «bleu institutionnel», mais «un bleu qui aille quand même avec la couleur orange».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte