Partager cet article

2007 dans le rétro, épisode 7: et revoilà José Bové

20 janvier 2007. CE JOUR-LA, JOSE BOVE EST à Montreuil (Seine-Saint-Denis) face à 600 délégués représentant quelques 300 collectifs antilibéraux issus du non au référendum européen. Retiré provisoirement de la course à l’Elysée après s’être déclaré candidat en juin 2006, le leader altermondialiste, porté par le soutien de l’auditoire, affiche son envie de revenir dans la course pour représenter les antilibéraux, créneau déjà occupé par Marie-George Buffet et Olivier Besancenot:

«Il y a quelque chose de tout à fait étonnant qui est en train de se passer, qui me fait un petit picotement dans le ventre et qui me dit que si vous avez envie d’y aller, moi aussi j’ai envie d’y aller, on a envie d’y aller ensemble! […] On en a ras-le-bol qu’on nous prenne pour des imbéciles. On veut se réapproprier la parole, on va le faire et c’est pour ça qu’on ira jusqu’au bout pour les présidentielles et les législatives.»

Bové se base sur des signaux positifs: certains ne veulent pas qu’un chef de parti incarne le rassemblement du mouvement et il a été plébiscité par une pétition réunissant 25.000 signatures sur Internet l’enjoignant à se porter candidat face à l’absence de candidat antilibéral unitaire.  

Libération souligne que «son plan de bataille est quasiment prêt», Le Monde parle de «quasi-candidat», mais lui se laisse jusqu’au 1er février pour décider d’une candidature, voulant d’abord vérifier qu’il récolte l’élan qu’il attend. Il confirmera finalement sa candidature à la date prévue et recueillera 1,32% des voix au premier tour de l’élection présidentielle.

Photo: José Bové arrivant à un meeting près de Bordeaux le 20 mars 2007. REUTERS/Régis Duvignau.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte