PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Les créations de postes d'enseignants, le «roman d'amour» de Mélenchon... La revue de web du matin

Slate.fr, mis à jour le 18.01.2012 à 10 h 15

1. Postes d'enseignants: au PS, c'est «con» contre «libéral»

Saine ambiance au PS sur la question des créations de postes dans l’Education nationale, après le «rappel à l’ordre» effectué lundi par l’aile gauche du parti à Jérôme Cahuzac. Un membre de ladite aile gauche, interrogé par L’Express, explique en avoir assez «que Jérôme Cahuzac soit de plus en plus libéral à chacune de ses interventions» tandis qu’un proche de Hollande s’emporte sur Benoît Hamon sur France TV Info: «Quel con! N'est-il pas assez grand pour nous en parler directement, plutôt que d'envoyer un communiqué?»

2. Mélenchon aimerait bien «écrire un roman d’amour»

Une confidence que le candidat du Front de gauche n’a pas fait à L’Humanité mais à… Gala, dans un entretien dont le magazine people publie les premières questions sur son site internet. Il y évoque ses premières années à Tanger et le «déracinement» vécu à son arrivée en Normandie, où les habitants traitaient sa famille de «bougnoules».

3. Un vote à EELV pour soutenir la campagne de Joly?

Selon Europe 1, EELV veut combattre la tentation «d'un éventuel abandon de la candidature d'Eva Joly» en faisant voter lors du prochain conseil fédéral, fin janvier, une motion spéciale en faveur de la poursuite de sa campagne.

4. Législatives: Boutih l’emporte face à Dray...

Le bureau national du PS a choisi mardi de «réserver à la diversité» la 10e circonscription de l’Essonne, tranchant implicitement en faveur de Malek Boutih face à Julien Dray pour l’investiture. Le Parisien explique que Boutih devra néanmoins remporter un vote des militants en février, sans doute face à Fatima Ogbi, l’adjointe de Dray.

5. ... et le conflit Royal/Falorni s'envenime

Législatives toujours, avec un autre conflit, celui qui oppose Ségolène Royal, investie à La Rochelle, à Olivier Falorni, le premier secrétaire fédéral de Charente-Maritime. La Charente Libre rapporte que ce dernier a reçu mardi un courrier de Pierre Moscovici l’informant qu’il ne serait pas mandataire de la campagne de François Hollande dans le département, contrairement aux usages. Falorni, qui «n'exclut pas de se présenter», serait «convaincu» que l’ancienne candidate à la présidentielle essaie de le «descendre».

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte