PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 4: les candidats enlèvent le bas (de laine)

Grégoire Fleurot, mis à jour le 17.01.2012 à 14 h 48

17 JANVIER 2007. Ségolène Royal avait initié le mouvement la veille en révélant qu’elle payait depuis deux ans l’impôt sur la fortune (ISF), en détaillant son patrimoine et en appelant les autres postulants à l'Elysée à faire de même. Les candidats à l'Elysée font donc la lumière sur leurs avoirs, emboîtant le pas de la présidente de Poitou-Charentes même si la loi ne les y oblige pas: seul le patrimoine du candidat qui remporte l’élection est publié au Journal officiel après le second tour.

Nicolas Sarkozy et Jean-Marie Le Pen sont les seuls à rester vagues, révélant «seulement» qu’ils paient l’ISF. François Bayrou détaille son patrimoine, d'un montant de plus de 600.000 euros, en soulignant qu’il ne paie pas le fameux impôt (dont le seuil est à l'époque de 760.000 euros) et Philippe de Villiers révèle qu’il détient 540.000 euros. Le patrimoine du facteur Olivier Besancenot s’élève lui à 37.000 euros.

L’ISF, Ségolène Royal en parle d’ailleurs au cours de son meeting de Toulon dans la soirée. La candidate socialiste dénonce les «coups bas» de la droite, dont les allusions au patrimoine du couple Hollande-Royal ont poussé la candidate à la transparence. Un meeting où elle se défend de tout «trou d’air» dans sa campagne, accusation lancée par l’UMP, parlant plutôt de «souffle d’air extraordinaire». Et de citer la rappeuse Diam’s:

«Ma France à moi leur tiendra tête jusqu'à ce qu'ils nous respectent.»

Photo: une contribuable remplit sa déclaration d'impôts pour l'année 2006 à Fontenay-Sous-Bois, le 2 mai 2007. REUTERS/Charles Platiau.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte