PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

Longuet, Collard, Anémone... La revue de web du matin

Slate.fr, mis à jour le 16.01.2012 à 11 h 09

1.Hollande en capitaine du Concordia

La valse des amabilités continue entre les deux camps. Gérard Longuet a comparé lundi matin sur LCI François Hollande au capitaine du Costa Concordia («Il y a des capitaines qui frôlent trop les côtes et qui conduisent leurs bateaux sur les récifs. Je trouve que François Hollande côtoie et tutoie les déficits publics avec beaucoup de complaisance»). Pierre Moscovici a lui qualifié de «méthodes de vendeur de lessive» les propos de Luc Chatel sur les acquis sociaux de 1981-1982 (retraite à 60 ans, cinquième semaine de congés payés…).

2.Des irrégularités à Hénin-Beaumont

Le Figaro revient sur la désignation contestée de l’adversaire de Marine Le Pen pour les législatives dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais (Hénin-Beaumont). Un élu local dénonce en effet des irrégularités lors du vote qui a investi le maire de Carvin, Philippe Kémel.

3.Pour Marine Le Pen, pas pour le FN

Législatives toujours: l’avocat Gilbert Collard, soutien de Marine Le Pen, sera candidat dans la deuxième circonscription du Gard. «Je serai candidat pour Marine Le Pen mais je ne le serai pas pour le Front National», a-t-il précisé: une manière d’incarner la place des «individualités» dans la campagne. Selon le Midi Libre, Collard hésitait avec les Bouches-du-Rhône, où il a commencé sa carrière.

4.Anémone votera Mélenchon

La comédienne Anémone a annoncé ce week-end qu’elle voterait Jean-Luc Mélenchon au premier tour. Traditionnellement engagée au côté des écologistes, elle considère que ceux-ci «virent à droite» et «sont en train de courtiser Bayrou et le PS, qui […] ne sont pas des gens de gauche».

5.Elie Cohen et l'anti-pédagogie des candidats

Dans une analyse publiée sur le site Telos, l’économiste Elie Cohen revient sur les récentes déclarations des candidats sur les dossiers industriels (Seafrance, Petroplus, Photowatt…). Un «pur exercice d’anti-pédagogie» selon lui, qui «accrédite l’idée que l’Etat peut tout et qu’en particulier, il peut se substituer au consommateur, à l’actionnaire et au banquier réunis».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte