PresidentiellePrésidentielle 2012 live directFrance

2007 dans le rétro, épisode 2: quand Hollande est jugé «affaibli».

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 17.01.2012 à 19 h 22

15 JANVIER 2007. TANDIS QU'OLIVIER BESANCENOT APPELLE A «battre Nicolas Sarkozy par tous les moyens, dans la rue, dans les urnes», le candidat de l'UMP inaugure son local de campagne dans le Xe arrondissement de Paris, où se pressent de nouvelles têtes comme Rachida Dati et Rama Yade, en disgrâce cinq ans plus tard. Puis se rend à Saint-Malo et au Mont-Saint-Michel, où il évoque «ceux qui croient ou ne croient pas mais sont heureux de contempler le génie de l'homme inspiré par Dieu» et gaffe en attribuant à François Mitterrand la célèbre phrase sur le «monopole du coeur» de Valéry Giscard d'Estaing.

Pendant ce temps, François Hollande, qui présente ses voeux à la presse, revient sur sa proposition de remettre en cause les réductions d'impôts aux ménages aisés: jugé «affaibli» par Le Monde, le premier secrétaire laissera Ségolène Royal «arbitrer».

Autre thème du jour, les prisons: sollicités par des associations sur la question pénitentiaire, les candidats font valoir leurs différences, Ségolène Royal voulant rompre avec la politique du «toujours plus d'enfermement» et Nicolas Sarkozy lancer de nouvelles constructions pour améliorer les conditions de détention. 

Photo: Nicolas Sarkozy au Mont-Saint-Michel, le 15 janvier 2007. REUTERS/Philippe Wojazer.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (942 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte