Lu, Vu & EntenduEconomie

Le coût de fonctionnement d’une voiture

Slate.fr, mis à jour le 20.04.2014 à 11 h 18

Tous les conducteurs ne sont pas égaux.

Driving Cars in a Traffic Jam epSos.de via Flickr CCLicense by.

Driving Cars in a Traffic Jam epSos.de via Flickr CCLicense by.

C’est une banalité, mais il n’est pas inutile de la répéter souvent. La durée de vie d’une voiture et son coût de fonctionnement dépendent pour beaucoup de la façon dont elle est conduite et entretenue. Si une automobile est négligée et brutalisée, elle va s’user bien plus vite et au final coûter beaucoup plus cher à son propriétaire. Et pas seulement au moment de la revente.

Cela est d’autant plus vrai aujourd’hui que les voitures sont conservées plus longtemps et font plus de kilomètres qu’auparavant. L’âge moyen du parc des véhicules en France ne cesse de grandir. Il est ainsi passé de 6,1 ans en 1991, à 7,5 ans en 2000 et 8,3 ans en 2012 (derniers chiffres disponibles) selon le CCFA (Comité des constructeurs français d'automobile). Et environ un tiers du parc en France de 31,6 millions de véhicules (toujours en 2012) a plus de 10 ans.

Raison de plus si on compte les conserver plus longtemps de bien les entretenir et de bien connaître les règles à suivre pour les maintenir en bon état. Et cela même si avec la crise et l’augmentation des coûts de carburant, d’entretien et d’assurance et la baisse du pouvoir d’achat, les Français ont logiquement réduit leurs dépenses automobiles. Selon un sondage rédigé par la Sofres en mai 2013, 58% des français motorisés ont ainsi diminué leurs dépenses liées à l’automobile.

Mais il y a un certain nombre de règles de base qui n’entraînent pas de dépenses supplémentaires et permettent de prolonger la durée de vie d’un véhicule et réduire son coût d’entretien.

Ainsi, il vaut mieux laisser chauffer la mécanique (moteur, fluides, transmission) avant d’accélérer fort. Sur des routes  bosselées ou avec des trous et devant les dos d’âne, passer doucement ménage les suspensions. Il faut vérifier souvent la pression des pneus - s'ils sont sous-gonflés ils s’usent rapidement - et le niveau de l’huile moteur et du liquide de refroidissement.

Enfin, il faut bien savoir quand cela présente encore un intérêt économique de faire une réparation importante sur un véhicule dont la valeur est faible et qui a de bonnes chances de connaître à nouveau des pannes. Il faut notamment bien mesurer l’intérêt de réparations de milliers d’euros pour des véhicules ayant une valeur résiduelle trop faible et dont la reprise permet d’acheter des voitures neuves en promotion.

La seule bonne nouvelle en matière automobile est que le consommateur est en position de force. La concurrence entre les constructeurs n’a jamais été aussi forte et les rabais sont permanents sur le neuf comme sur l'occasion.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte