La carte du travail domestique des hommes dans les pays de l'OCDE

Plongez dans les chiffres des inégalités hommes-femmes.

Si vous ne devez visiter qu'un seul site pour préparer vos discussions et débats du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, avec vos amis, votre famille ou vos collègues, c'est celui de l'OCDE.

Le site de l'organisation internationale d'études économiques contient en effet une rubrique de statistiques se concentrant sur les inégalités entre les hommes et les femmes dans les domaines de l'éducation, du travail et de l'entrepreneuriat dans les 36 pays membres (principalement en Europe et en Amérique du Nord).

Dans cette mine de statistiques, le magazine en ligne Quartz a identifié un indicateur particulièrement intéressant, celui du temps que les hommes passent à effectuer des tâches domestiques non-rémunérées (qui incluent la cuisine, le ménage ou encore la garde des enfants). Nous avons rassemblé les données dans la carte ci-dessus, et le détail est ici:

On peut voir que les hommes français consacrent un peu plus d'1h30 par jour aux tâches ménagères, un temps non-négligeable et bien supérieur à la moyenne des 29 pays étudiées, qui se situe juste en-dessous d'1h15. Dans un document de travail publié en février dernier, l'Institut national d'études démographiques (Ined) expliquait les récentes évolutions en matière de travail domestique dans les ménages français:

«Au cours des 25 dernières années, les hommes se sont davantage impliqués dans l'éducation des enfants, tandis que leur participation dans les autres tâches domestiques est restée stable. Les femmes ont également consacré davantage de temps aux activités parentales mais sensiblement moins à l'entretien domestique. [...]

Les couples sont plutôt homogames en termes de temps passé aux tâches domestiques et le sont davantage au fil du temps. La spécialisation conjugale des tâches domestiques traditionnelle avec l'homme pourvoyeur principal de ressource a diminué, notamment dans les années 1990. Toutefois, on observe des résistances au partage plus égal des tâches domestiques, les femmes demeurant toujours les premières responsables de la bonne tenue de la maison et des membres de la famille.»

On voit dans les statistiques de l'OCDE que les hommes japonais, coréens, turcs et indiens se détachent par le très peu de temps qu'ils consacrent aux tâches ménagères. Les Indiens sont les recordmen des 29 pays étudiés avec seulement 19 minutes par jour. «L'Inde est constamment en retard dans les différentes d'égalité homme-femme», souligne Quartz, qui rappelle que les Nations unies ont placé le pays à la 132e place sur 148 de son récent index sur les inégalités homme-femme.

Partager cet article