Science & santéEconomie

Lutte contre l'alcoolisme: la Russie va augmenter le prix de la vodka

Alice Bru, mis à jour le 02.12.2013 à 19 h 02

Vodka Museum via Wikimedia Commons

Vodka Museum via Wikimedia Commons

Pour lutter contre l'alcoolisme qui la ronge, la Russie va augmenter le prix de la vodka, rapporte The Moscow Times. Entre janvier et août, la boisson verra son prix grimper de 30%. Par exemple, la bouteille d'un demi-litre la moins chère du marché passera de 170 roubles à 200 roubles (3,75 euros à 4,40 euros) au 1er janvier, puis à 220 roubles, soit 4,80 euros, au mois d'août.

L'âge minimum légal pour acheter un alcool fort pourrait lui aussi être relevé et passer de 18 ans à 21 ans.

Si la consommation d'alcool des Russes a baissé depuis vingt ans, comme le rapportait Forbes en octobre 2013, elle n'en est pas moins toujours dramatique. Dans ce pays de 143 millions d'habitants, 30% des décès sont directement liés à l'alcool (et les accidents de la route ne sont pas comptabilisés). L'espérance de vie des hommes en Russie, 59 ans, n'atteint même pas l'âge de la retraite, fixé à 60 ans.

La hausse des prix des alcools forts, déjà expérimentée en 2010 en même temps que l'interdiction de la publicité, pourrait effectivement en faire baisser la consommation. Cependant, comme s'en inquiète Vadim Drobiz, vice-président de l'union nationale des producteurs et distributeurs d'alcool auprès de WebManagerCenter.com, elle pourrait aussi mécaniquement augmenter la consommation de vodka «maison» et autres tord-boyaux frelatés, qui tuent plus de 40.000 Russes chaque année.

Alice Bru
Alice Bru (69 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte