Tech & internetEconomie

Livraisons: Amazon a besoin des drones pour ne pas être tuée par les drones

Matthew Yglesias, mis à jour le 02.12.2013 à 9 h 30

Un drone survole la piste de ski de la coupe du monde pour la télévision, en janvier 2012 à Wengen. REUTERS/Arnd Wiegmann

Un drone survole la piste de ski de la coupe du monde pour la télévision, en janvier 2012 à Wengen. REUTERS/Arnd Wiegmann

Le PDG d'Amazon Jeff Bezos vient de profiter que l'émission 60 minutes, sur la chaîne américaine CBS, consacre un sujet à son entreprise pour annoncer une nouveauté: Amazon travaille sur un projet de livraison ultra-rapide par drone.

Ces drones livreraient des paquets allant jusqu'à 2,3 kg (autour de 86% des livraisons effectuées par l'entreprise, d'après Jeff Bezos).

Il n'y a pas de date de mise en place précise pour ce programme, nommé Amazon Prime Air, mais il y a une jolie vidéo de présentation:

On ne sait pas encore quand Amazon Prime Air sera mis en place aux Etats-Unis –et encore moins en France–, entre autres parce que le programme requiert des tests de sécurité supplémentaires ainsi que l'approbation des autorités de l'aviation nationale (pour l'instant, on ne peut pas utiliser un drone à des fins commerciales aux Etats-Unis).

D'autres entreprises ont évoqué la possibilité de livrer par drones, Domino's Pizza en Grande-Bretagne, une entreprise australienne qui vend des manuels scolaires et affirme pouvoir livrer dès 2014, au grand dam des lois et des experts locaux.

D'un point de vue commercial, le plus intéressant dans cette annonce n'est pas tant l'opportunité que la menace pour Amazon.

Imaginez qu'une entreprise de robotique X ou Y réussisse à développer des drones quadrirotors qui peuvent mener à bien des livraisons de paquets sur des zones métropolitaines, et imaginez que ce produit devienne largement disponible commercialement.

Amazon se retrouverait face à un assez gros problème: soudain, n'importe quel Walmart, Target, Macy's ou autre hypermarché aux Etats-Unis serait équipé d'une petite flotte de drones, et tout travail durement fourni par Amazon ces 15 dernières années pour être le leader des achats en ligne et de la logistique serait réduit à néant.

Les géants de la grande distribution américaine sont en ce moment en pleine course désespérée contre Amazon pour livrer plus rapidement, mais ils sont ralentis parce qu'ils reposent sur des livraisons humaines (avec des livreurs à vélo ou en camion).

Reste à savoir si des drones assez bons seront sur le marché avant qu'Amazon réussisse à faire fermer toutes ces entreprises.

A moins qu'Amazon elle-même ne devienne l'entreprise qui développe les drones.

Matthew Yglesias

Traduit et adapté par C.D.

Matthew Yglesias
Matthew Yglesias (51 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte