« article précédent

article suivant »

Les compagnies aériennes ajoutent un siège de plus par rangée pour accroître leurs profits

Dans beaucoup d'avions gros porteurs, la répartition des sièges est la suivante: trois sièges à droite, trois au milieu, trois à gauche. Mais désormais, rapporte le Wall Street Journal, de plus en plus de compagnies aériennes utilisent des avions à dix sièges par rang, avec quatre sièges au milieu. Une astuce qui comprime peut-être parfois vos genoux, mais permet aux compagnies d'accroître leurs profits.

Le quotidien américain explique qu'après avoir, dans un premier temps, étendu leur section business au détriment de la seconde classe, des compagnies comme American Airlines, Air Canada, Air France-KLM ou Emirates essaient désormais d'accueillir plus de passagers dans cette dernière grâce à ce siège supplémentaire. 90% des acheteurs du Boeing 787 Dreamliner et 70% de ceux du Boeing 777 auraient opté l'an dernier pour un siège de plus (respectivement neuf et dix) et dix compagnies aériennes dans le monde volent avec des A330 à neuf sièges par rang, contre huit dans sa version initiale.

Conséquence: la largeur des sièges rétrécirait pour revenir à ce qu'elle était aux débuts de l'aviation commerciale, pour le plus grand malheur des passagers en surpoids. La largeur d'un siège de Boeing 777 ou 787 est désormais revenue au même niveau que celle... d'un 707, avion développé dans les années 50. Même si, bien sûr, la qualité du siège en lui-même s'est améliorée.

«Ce changement apporte aux compagnies aériennes deux de leurs choses favorites: plus de passagers, et une facture énergétique moindre puisque les sièges sont un peu plus légers», explique le Tampa Bay Times. Citées par le quotidien, les compagnies United et Southwest expliquent ainsi que ces changements leur font respectivement gagner 550 kilos par avion et 10 millions de dollars par an en essence.

«Ils ne vont pas rajouter de l'espace à l'arrière de l'avion. Si vous voulez de l'espace en plus, vous aurez à payer un supplément pour ça. […] Si vous voulez le ticket le moins cher de l'avion, vous n'avez plus qu'à vous y faire», expliquait cette semaine l'expert en transport aérien Mark Murphy lors de l'émission de Fox News Your World, ajoutant que les compagnies «vous pressent de tous les côtés», puisqu'elles réduisent aussi l'espace entre chaque rangée de siège. Tant pis pour vos jambes...

1 réaction

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte