EconomieLife

Bienvenue en Argentine, le pays où l'iPhone se vend 2.600 euros

Laszlo Perelstein, mis à jour le 25.09.2013 à 11 h 26

Montage Slate à partir de Money Bankroll Girls February 08, 20115. Steven Depolo via Flickr CC License by.

Montage Slate à partir de Money Bankroll Girls February 08, 20115. Steven Depolo via Flickr CC License by.

Depuis la sortie des nouveaux iPhones 5S et 5C le 20 septembre dernier, neuf millions d’appareils ont été achetés dans le monde. Vendue à 849 dollars aux Etats-Unis, la version 64 Go du dernier smartphone d’Apple peut atteindre jusque 20.200 pesos (3.500 dollars ou 2.600 euros) en Argentine, rapporte le site Quartz.

Sorti officiellement dans 11 pays, les iPhones 5S et 5C ne sont pourtant pas disponibles en Argentine. Et quand, au mois de décembre, 100 nouveaux pays auront eux aussi accès au dernier smartphone d’Apple, ce ne sera toujours pas le cas de Biuenos Aires.

Et pour cause, depuis mars 2011, Apple n’a plus le droit d’y commercialiser ses produits. Dans sa lutte contre l’inflation et pour stabiliser la parité peso/dollar, la présidente Cristina Kirchner a en effet interdit leur vente en l’absence de «certificat d’origine», prouvant qu’ils ont été fabriqués localement.

Depuis cette interdiction, Apple n’a pas entrepris de chercher de partenariat avec une usine de montage argentine, rapportait en 2012 le Wall Street Journal. «Pour obtenir un iPhone en Argentine, vous devez l’acheter lors de votre premier voyage à Miami», regrettait à l’époque Franco Bertone, directeur exécutif de Telecom Argentina SA.

Capture d'écran du site Mercado Libre

De toute évidence, il ignorait (volontairement ou non) l’existence du site Mercado Libre, l’équivalent argentin d’eBay. Que ce soit pour les iPhones 5S ou les iPads, les prix y sont délirants mais restent moins chers que celui d’un iPhone acheté à Miami et d’un billet d’avion.

La situation ne semble pas prête de s’arranger pour les Argentins malgré la vente de 30.000 iPhones en 2010, soit le double de l’année précédente, selon Enrique Carrier, un analyste des télécommunications cité par le WSJ. 

Cette absence est également dommageable à Apple qui s’est retiré d’un marché prometteur. Le pays d’Amérique du Sud aux 41 millions d’habitants compte 143 mobiles pour 100 résidents, d’après les données de The World Bank. Les Etats-Unis, eux, ne sont qu’à 98, soit moins d’un téléphone portable par personne. 

Laszlo Perelstein
Laszlo Perelstein (83 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte