Oktoberfest: le prix de la bière défie les lois de l’économie

Francis Bourgouin via Flickr CC License by.

Francis Bourgouin via Flickr CC License by.

La bière est ce que les économistes appellent un bien élastique: plus elle coûte cher, moins les gens l’achètent. Jusqu’ici, c’est relativement simple.

Sauf que non. Pendant l’Oktoberfest, la sacro-sainte fête de la bière à Munich, la règle ne tient plus. La bière vendue pendant cette orgie de deux semaines entre dans ce que les économistes appellent le paradoxe de Giffen, qui décrit ce comportement étrange qui voit la demande d’un bien augmenter en même temps que son prix.

L’inflation en Allemagne atteint actuellement les 1,5%, ce qui devrait se ressentir fortement sur le prix de la bière. Et pourtant, à partir de ce samedi 21 septembre, 7 millions de touristes devraient se gorger de 15 millions de litres d’orge, de houblon ou de malt à whisky. Comme chaque année, le prix de la bière à l’Oktoberfest augmente plus vite que l’inflation selon le rapport UniCredit Research 2013 explique Quartz, citant le rapport:

«En moyenne, une augmentation de 1% du prix de la bière entraîne une baisse d’environ 0,3% en Allemagne. Mais depuis 1980, nous constatons pendant l’Oktoberfest qu’une augmentation d’1% du prix de la bière correspond à une augmentation de 0,3% de la demande.»

 


UniCredit Research