Tech & internet / Économie

iPhones: les chiffres qu'Apple ne veut pas vous montrer

Temps de lecture : 2 min

Tim Cook lors de la présentation des nouveaux iPhones le 10 septembre 2013. REUTERS/Stephen Lam
Tim Cook lors de la présentation des nouveaux iPhones le 10 septembre 2013. REUTERS/Stephen Lam

Lors de la présentation de deux nouveaux iPhones le 10 septembre, Tim Cook, le patron d’Apple, a montré à son public un graphique très prometteur, censé représenter les ventes cumulatives du produit depuis 2008.

Seul hic, ce graphique n’a pas d’échelle, comme le fait remarquer Quartz.

via Quartz

De plus, en montrant les données cumulatives, Apple inclut dans ses chiffres les consommateurs qui remplacent leur ancien iPhone par un neuf, et pas seulement les nouveaux acheteurs. Conclusion: «au mieux, ce graphique induit en erreur, au pire, il est déloyal».

David Yanofsky, l’auteur de l’article, a donc refait le graphique, en rajoutant quelques données cruciales:

via Quartz

En fait, on voit que même si Apple a réussi à vendre 400 millions d’iPhones en cinq ans, ses ventes trimestrielles sont en baisse.

Et cela ne risque pas de s’arranger. En février 2013, déjà, Gérard Horny affirmait sur Slate que «non, Apple n’est pas plus fort que jamais»: la valeur boursière de l’entreprise a en effet reculé de plus de 20% ces douze derniers mois.

Quant à l’iPhone 5C, le modèle en plastique coloré présenté à Cupertino, il n’est pas l’iPhone low-cost que tout le monde attendait –il coûte 500 dollars. Un choix «extrêmement risqué» selon Farhad Manjoo, chroniqueur high-tech de Slate.com, puisqu’Apple refuse une nouvelle fois de s’ouvrir aux marchés émergents et aux consommateurs moins aisés.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Dans son article, Manjoo ironise ainsi sur cette stratégie marketing: «Ok, le nouvel iPhone ne coûte pas moins cher que le précédent. Mais regardez, il existe en plusieurs couleurs! En couleurs! Même du rose! Vous règlerez comment?»

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio