« article précédent

article suivant »

Combien de pommes, d'entreprises ou de pays pourrait s'acheter Apple avec ses 111 milliards d'euros?

Apple aditza121 via FlickrCC License by

C’est officiel: Apple se porte bien. Dans un communiqué publié le 23 avril, la multinationale a annoncé une grande opération de versement de dividendes à ses actionnaires malgré un net recul de son chiffre d’affaires, de son bénéfice net (9 milliards d'euros) et de la valeur de son action, avec pour objectif d’alléger le fardeau des taxes payées par l’entreprise et de calmer ses actionnaires.

Ce qui peut surprendre, c’est le montant de cette opération de versement: 100 milliards de dollars. Non, il n’y a pas d’erreur, pas de zéro en trop, Apple va vraiment répartir 100 milliards de dollars entre ses actionnaires, sur les 145 milliards de dollars de trésorerie à la clôture annoncés. Le PDG d’Apple, Tim Cook, est donc assis sur 145 milliards de dollars[1].

Slate.com, en découvrant l’énormité des réserves de fonds d’Apple, s’est posé la seule question qui méritait réellement de l’être: combien de pommes peut-on acheter avec 145 milliards de dollars? A notre tour de faire le calcul, en euros et au prix au kilo français, s’il vous plaît.

145 milliards de dollars valent, à l’heure actuelle, 111 milliards d’euros. Selon l’Insee, le prix moyen du kilo de pommes en France en mars 2013 est de 2,66 €. Apple peut donc acheter environ 41 milliards de kilos de pommes, soit 270 milliards de pommes (on parle ici d’un poids moyen de 150 grammes, variété Reinette ou Granny-Smith). Soit 38 pommes pour chaque personne peuplant cette Terre.

Comme vous pouvez l’imaginer, ce petit jeu est très addictif. Les pommes ne suffisant pas à assouvir notre curiosité, nous avons essayé de voir ce qu’il est possible d’acheter avec 111 milliards d’euros. Vous serez étonné d’apprendre qu’on peut se procurer beaucoup, beaucoup de choses, parmi lesquelles:

  • La plus grosse entreprise française, Sanofi-Aventis, cotée à 110 milliards d’euros au CAC 40 . Si vous préférez les «petites» entreprises, vous pourrez aussi faire un tir groupé en achetant les 13 groupes français les moins côtés, parmi lesquels Veolia, Accor, Bouygues, Publicis ou Michelin…
  • Arcelor Mittal (15,7 milliards d’euros), Michelin (11, 45 milliards d’euros), Renault (15,32 milliards d’euros) et Danone (36,95 milliards d’euros). Du haut de vos 111 milliards d’euros, devenez le sauveur du gouvernement, redressez la courbe du chômage et redonnez vie à l’industrie française. Le redressement productif, le vrai.
  • Organiser la plus grande entreprise de donation de l’Histoire en donnant à chacun des habitants de la planète 15 euros 50 –soit deux cafés au Fouquet’s.
  • La Hongrie, et son PIB de 106 milliards d’euros. Pour la première fois dans l’Histoire, un pays appartiendrait entièrement à une entreprise privée. Le drapeau serait retiré et remplacé par le logo d’Apple. Tous les habitants seraient obligés d’utiliser Safari pour aller sur Internet. Steve Jobs deviendrait la figure tutélaire de la nation hongroise. Les petits Hongrois apprendraient à parler en raccourcis Mac: «bonjour» deviendrait «Pomme O» et «au revoir» se diraitd «Pomme Q».
  • Le Colisée de Rome, qui coûterait 90 milliards d’euros. Un endroit idéal pour la présentation de l’iPhone 6, devant un parterre de journalistes subjugués. Prévoir les coûts de rénovation et l’entretien des fauves.
  • 444 airbus A380, toutes options, au prix catalogue. Parce qu’il vaut mieux en avoir plusieurs, sait-on jamais.

Sinon, Apple pourrait aussi ne rien faire, reverser ces 100 milliards à ses actionnaires sous la forme de dividendes, ce qui permettrait probablement de ralentir la chute de l’action (passée de 700 dollars en septembre à 400 dollars aujourd’hui) et rassurer tout le monde, malgré des profits en baisse pour la première fois depuis dix ans. Et c’est très certainement ce qui va se passer.

T.P.

[1] Initialement, nous avions ajouté à cette somme de 100 milliards de dollars le chiffre d'affaires de l'entreprise (43,6 milliards de dollars) pour parvenir à un chiffre total de 143,6 milliards de dollars. En réalité, le chiffre à prendre en compte est celui donné par Apple qui est de 145 milliards de trésorerie à la clôture (soit  donc 111 milliards d'euros, et non 109). Ce montant constitue la réserve d'argent de l'entreprise. Retourner à l'article

3 réactions

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte